M'as-tu vu?: une sensibilisation essentielle

Des écoliers ont marché, lundi matin, dans le... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Des écoliers ont marché, lundi matin, dans le cadre du lancement de la campagne de sécurité en transport scolaire.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Puisque le besoin de rappeler aux usagers que l'importance de la prudence est toujours bien présent, la campagne provinciale de sécurité en transport scolaire « M'as-tu vu ? » demeure primordiale. En 2015, après plusieurs années d'améliorations, la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) a remarqué une légère détérioration des statistiques d'accidents impliquant un véhicule scolaire ou encore se déroulant en zone écolière.

De 2013 à 2015, on a dénombré 17 victimes liées au transport scolaire. Parmi celles-ci, une seule a subi des blessures graves. « Ça demeure 17 de trop, d'autant plus qu'on sait qu'un accident du genre peut laisser d'importantes séquelles psychologiques à la victime », a mentionné la conseillère en sécurité routière à la SAAQ dans la région, Julie Gagnon, ajoutant que le travail des brigadiers était également des facteurs déterminants dans la sécurité des écoliers.

Cette année, différents outils de prévention sont mis à la disposition de tous au cours de la campagne de sensibilisation qui s'étire sur une période d'une dizaine de jours. Le tout a commencé lundi matin, lorsque des jeunes élèves ont participé à une marche. Coiffés d'une tuque plutôt voyante à l'effigie de la campagne, ils sont partis de la Place du citoyen en direction du hangar de la Zone portuaire, afin d'assister à une représentation en compagnie de policiers, partenaires et invités. Des marches du genre sont prévues partout au Québec.

Au cours des prochains jours, des messages sur la route, un déjeuner avec les transporteurs scolaires et des barrages routiers le 7 février, sont au nombre des activités de sensibilisation. Chaque jeune recevra également une règle de 30 centimètres avec une pensée inscrite dessus. Trois versions ont été produites et elle servira ainsi d'aide-mémoire.

« Il s'agit d'une campagne de 10 jours, mais la sensibilisation doit se faire à l'année, a soutenu le conseiller municipal d'Arvida, Carl Dufour, présent lundi à titre de président de la Commission sur la sécurité publique à la ville de Saguenay. Il faut prendre en considération l'importance de diffuser le message. »

Nouvelle vidéo

Cette année, la ville de Saguenay a produit une vidéo d'environ cinq minutes à l'attention des jeunes qui doivent prendre l'autobus scolaire sur une base régulière. Dans la vidéo, on peut y voir les choses à faire et à ne pas faire lorsqu'un jeune, par exemple, attend l'autobus en bordure de route, ou encore au moment où il doit traverser la rue après être débarqué de l'autobus. Le comportement à adopter lorsqu'un jeune est transporté à l'école y est également expliqué.

« Ça fait maintenant bientôt 30 ans que la SAAQ est partenaire avec la Fédération des transporteurs par autobus, a rappelé Julie Gagnon. On doit constamment trouver des outils dans le but d'améliorer la sécurité des enfants durant le transport scolaire, mais également celui des usagers de la route dans une zone scolaire. »

Au Québec, en 2015, 320 personnes ont été liées à un accident impliquant un autobus scolaire. Les statistiques de l'année 2016 devraient être dévoilées prochainement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer