Salon des éleveurs: les visiteurs sous le charme

Les bergers australiens Aqua et Bruno accueillaient les... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Les bergers australiens Aqua et Bruno accueillaient les amoureux des animaux.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Les amoureux des pitous et des minous étaient servis, ce week-end, au Delta de Jonquière, où avait lieu la 28e édition du Salon des éleveurs. Plus de 2000 personnes ont répondu à l'invitation, faisant ainsi la connaissance d'une trentaine de races de chiens et de six races de chats.

L'organisatrice du salon, Hélène Gauthier, était très satisfaite... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 1.0

Agrandir

L'organisatrice du salon, Hélène Gauthier, était très satisfaite de la tenue de l'événement. Elle pose ici avec la petite boule de poils Éva.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Les démonstrations d'habiletés et d'obéissance ont bien plu... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 1.1

Agrandir

Les démonstrations d'habiletés et d'obéissance ont bien plu aux visiteurs.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Dès leur entrée dans la salle du Delta, les visiteurs étaient accueillis par l'organisatrice du salon, Hélène Gauthier, et par la charmante Éva, une petite golden retriever de huit semaines. La boule de poils faisait les yeux doux aux visiteurs, qui tombaient évidemment sous son charme. « Nous sommes très contents. Il y a eu énormément de monde durant la fin de semaine. C'est au-delà de nos espérances », a indiqué Mme Gauthier, affirmant que les gens viennent voir les bêtes, mais aussi prendre de l'information sur les différentes races.

« Les gens sont soucieux d'avoir les bons renseignements sur les races qui les intéressent et les éleveurs sont évidemment là pour répondre aux questions. Depuis deux ans, nous avons ajouté une section avec des chats, puisqu'il y avait une demande en ce sens », a indiqué Hélène Girard. 

Les bergers australiens ont beaucoup attiré l'attention, durant le week-end, puisqu'il s'agit d'une race de plus en plus en demande. Le petit Bruno, âgé de trois mois, et Aqua, âgée de huit mois, ont séduit les visiteurs. « Ce sont des chiens très intelligents et très actifs. Les gens cherchent de plus en plus à partager leur temps et leurs activités avec leur compagnon, alors le berger australien est recherché », a indiqué Marie-Claude Gobeil, de l'élevage Aussie Please, en Beauce.

Un peu plus loin, Margot, une grosse Saint-Bernard de sept ans, restait bien sage lorsque les enfants allaient la caresser et répondait parfaitement aux indications de sa maîtresse. 

Outre les différents éleveurs présents, des parades de races, des démonstrations d'obéissance et des rallyes canins figuraient au programme durant la fin de semaine.

Béton Multi Surfaces propose maintenant de petits monuments... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Béton Multi Surfaces propose maintenant de petits monuments funéraires pour les animaux de compagnie.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Des pierres tombales en souvenir de Toutou

Béton Multi Surfaces, qui vient tout juste de lancer une gamme de pierres tombales en béton blanc, agrandit son offre de services. De petits monuments funéraires pour les animaux de compagnie sont maintenant offerts. L'entreprise était présente au Salon des éleveurs avec cette nouvelle gamme, baptisée Mémoire de Toutou.

Les petits monuments, en forme d'os ou d'empreinte de pattes, sont faits de béton recyclé. «Nous avions des surplus de béton et nous avons eu l'idée de les utiliser pour fabriquer des monuments pour les animaux de compagnie. On ne voulait pas offrir quelque chose de triste, mais plutôt quelque chose qui permettrait aux maîtres de faire une petite cérémonie et d'avoir des souvenirs», a expliqué Frédérique Bouchard, de Béton Multi surfaces. 

«L'incinération est de plus en plus populaire pour les animaux de compagnie, on s'est dit que ça pourrait être une bonne idée. Évidemment, on ne voulait pas faire de vrais monuments avec des gravures, ça aurait été trop cher, mais de petits monuments sur lesquelles les gens peuvent écrire quelque chose de personnel, c'est intéressant», a ajouté la jeune femme. 

Les petits monuments, qui se vendent au coût de 60$, piquaient la curiosité des visiteurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer