Un service de messagerie à vélo

Pour le moment, Sylvain Grenier, alias le Cyclomessager,... (Photo Le Quotidien, Yohann Gasse)

Agrandir

Pour le moment, Sylvain Grenier, alias le Cyclomessager, oeuvrera d'abord à Jonquière, Chicoutimi et Chicoutimi-Nord.

Photo Le Quotidien, Yohann Gasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Les côtes et le froid ne font pas peur à Sylvain Grenier. L'ultacycliste lancera le tout premier service de messagerie à vélo de Saguenay. Le Cyclomessager oeuvrera pour l'instant à Chicoutimi et à Jonquière, mais n'exclut pas d'offrir son service à La Baie, Shipshaw et Laterrière prochainement.

Sylvain Grenier ne sera pas en terrain inconnu, puisqu'il effectuait de la messagerie à vélo lorsqu'il vivait à Montréal. « Ici, il n'y a pas de service du genre et je suis certain qu'il y a un besoin. J'ai simplement lancé l'idée dernièrement sur les médias sociaux et j'ai eu des tonnes de réponses. D'après moi, le besoin va se créer avec l'offre », explique le cycliste, qui a relevé plusieurs défis au cours des dernières années, notamment celui de rouler 460 kilomètres en 24 heures entre Petit-Saguenay et Chibougamau.

Le Cyclomessager couvrira d'abord un rayon d'une vingtaine de kilomètres. «Le service s'adressera surtout aux entreprises et aux professionnels. Par exemple, si une entreprise veut remettre un document à un sous-traitant, je vais faire la livraison à vélo. Notre slogan sera "rapide et courtois". Et même s'il fait -45 dehors, mon vélo va toujours décoller, pas comme une voiture ou un camion!», lance Sylvain Grenier en riant. D'ailleurs, l'aspect écologique est très important pour celui qui offrira son service autant l'été que l'hiver.

« Je vous dirais que c'était l'hiver le plus populaire à Montréal. Pour de petites livraisons, les gens ne veulent pas sortir! Et nous offrons une trace verte par-dessus le marché. Nos prix seront compétitifs par rapport aux compagnies de livraisons locales standards », explique M. Grenier.

Les kilomètres, la température, mais surtout les côtes de Chicoutimi ne freineront pas les ambitions du cycliste. Sylvain Grenier croit rouler jusqu'à 100 kilomètres par jour.

« Je le fais déjà, mais pour le plaisir! Dans un futur rapproché, nous pourrions même faire des courses à relais entre Chicoutimi et La Baie, par exemple. Pour le moment, je ferai également des livraisons de Chicoutimi à Jonquière. Nous allons nous concentrer sur les centres-villes, mais j'espère bientôt offrir le service partout à Saguenay », a indiqué Sylvain Grenier.

Le service devrait être lancé ce printemps. Pour de plus amples détails, vous pouvez visiter la page Facebook du Cyclomessager.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer