Des motards expulsés du Crapaud

Les Devils Ghosts s'étaient notamment réunis à Saint-Gédéon,... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Les Devils Ghosts s'étaient notamment réunis à Saint-Gédéon, en juillet dernier.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Une demi-douzaine de motards affiliés au Devils Ghosts ont été expulsés du resto-bar Le Crapaud d'Alma, samedi soir.

Les événements survenus à l'intérieur de l'établissement et impliquant les membres du club-école numéro un des Hells Angels auraient éclaté peu avant minuit.

Les détails entourant l'affaire ont alimenté les discussions dans les chaumières almatoises, au cours de la fin de semaine.

Il est cependant difficile de savoir ce qui s'est véritablement produit par le biais des voix officielles. Quant au personnel de l'établissement, il semble avoir eu le mot d'ordre de taire l'affaire.

À la Sûreté du Québec, un appel a été logé par l'équipe de sécurité du bar par mesure préventive, advenant une situation de débordement. Selon ce qu'il a été possible d'apprendre, l'intervention des forces de l'ordre n'aurait pas été nécessaire et aucune arrestation n'aurait été effectuée. Des policiers étaient non loin des lieux, prêts à intervenir.

Joint par Le Quotidien, lundi, le propriétaire du Crapaud, Carl Maltais, a confirmé qu'il était présent lorsque l'incident s'est produit, mais il soutient ne pas avoir eu connaissance de tout le fil des événements.

Ce dernier assure qu'il entend faire le point sur la situation. M. Maltais entend rencontrer son équipe de travail au cours des prochains jours afin de faire un retour sur ce qui s'est passé.

L'homme d'affaires a préféré ne pas émettre de commentaires sur les événements en soi, mais a affirmé que c'est la première fois qu'une situation du genre et impliquant ce groupe criminalisé se produisait à l'intérieur de son bar. « Il n'y a pas eu d'altercation majeure », a-t-il mentionné brièvement.

Depuis quelques années, les Hells Angels multiplient leurs apparitions publiques, au Saguenay-Lac-Saint-Jean. La création de leur club-école coïncide avec l'opération SharQc, menée en 2009.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer