Caroline Albert a perdu 105 livres: un modèle de force et de détermination

«Je me sens fière et forte. Je me... (Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

«Je me sens fière et forte. Je me trouve belle, j'aime m'habiller», confie Caroline Albert.

Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Caroline Albert est un modèle de force et détermination. La mère de famille de 32 ans a perdu 105 livres au cours des derniers mois, sans avoir recours à la chirurgie.

Caroline Albert s'entraîne cinq fois par semaine. Par... (Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

Caroline Albert s'entraîne cinq fois par semaine. Par sa volonté, elle est passée de 250 à 145 livres.

Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Dotée d'une personnalité incroyable, l'Almatoise s'est prise en mains. Elle s'est mise à manger sainement et à s'entraîner rigoureusement.

«J'étais tannée de m'habiller avec des vêtements laids. Je ne me trouvais pas belle. Je pesais 250 livres. L'an dernier, je souhaitais subir une chirurgie bariatrique. En mars 2016, on m'a dit que j'étais une mauvaise candidate. Je faisais une fixation sur les légumes et l'exercice. Ils trouvaient que je voulais trop contrôler. J'ai vécu ma peine durant deux mois. Je me suis dit que ce n'est pas vrai que je vais passer encore un été grosse», témoigne Mme Albert, qui pèse aujourd'hui 145 livres.

Maman de trois enfants âgés de 4 à 10 ans, Caroline Albert adorait manger. Elle dévorait ses assiettes. Elle en redemandait et avait besoin d'être rassasiée.

«J'aimais manger le double d'une assiette. Ç'a vraiment été difficile de briser ce cycle-là et de couper l'affection que j'avais envers la nourriture. Maintenant, je ne mange que des choses naturelles. Je ne voulais pas commencer à faire des grosses recettes. J'ai plutôt décidé de couper tout ce qui est transformé, comme le sucre ou le gras, et de me tourner vers la qualité de mon alimentation.»

Concours

Mme Albert s'entraîne au centre PerformElle d'Alma à raison de cinq fois par semaine. Elle fait des exercices à la maison et participe à des cours de knock-out.

Elle se prépare à participer à un Concours de transformation physique qui aura lieu à Montréal, le 4 février.

«Je me suis inscrite il y a quatre mois. Depuis, je fonds à vue d'oeil. Je mets l'accent sur cet événement. L'entraînement fait maintenant partie de mon hygiène de vie et ça se passe comme un charme.»

Depuis mars 2016, Caroline Albert a perdu un total de 67 pouces, dont 12 pouces à l'abdomen, sept pouces au niveau des cuisses et quatre pouces autour des bras.

Par le passé, elle habillait des vêtements de taille XXX-large et aujourd'hui, elle porte la grandeur small. «J'ai changé de garde-robe au moins cinq fois au cours de la dernière année. J'avais perdu 20 livres toute seule à la maison, avant de m'inscrire au gym. Par la suite, ç'a commencé à opérer. Je tente maintenant la prise de masse pour me faire des muscles. J'aimerais m'inscrire à d'autres compétitions.»

«Elle se dépasse tellement et elle inspire beaucoup de monde. Par sa détermination, elle est surprenante. C'est motivant pour nous. Mois après mois, elle nous épate par ses résultats», commente Michèle Dolbec, propriétaire de chez PerformElle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer