Un pan d'histoire de Saint-François-de-Sales parti en fumée

L'ancien magasin général de la municipalité, qui avait... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

L'ancien magasin général de la municipalité, qui avait été transformé en immeuble à logements, est une perte totale.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Un pan de l'histoire de Saint-François-de-Sales s'est envolé en fumée hier lors de l'incendie d'un immeuble à logements de la rue Bouchard.

Cet édifice de quatre logements centenaire a déjà été un magasin général, un hôtel et probablement le 1er bureau municipal de la localité, selon la mairesse Cindy Plourde.

Hier matin, le propriétaire de l'immeuble s'est rendu compte que le feu crépitait dans la cheminée du poêle à bois, bien qu'il était éteint. Il a vite constaté que le feu était pris à l'intérieur du mur. Il a appelé les pompiers et a ensuite réveillé tous les locataires pour faire l'évacuation. «Le monsieur a fait un super travail. Grâce à lui, il n'y a pas de blessés ni de morts. C'est important de le souligner», témoigne le chef de division du Service incendie de Roberval, Guy Mailhot.

C'est à 5h15 que l'alarme a sonné. À l'arrivée des premiers pompiers, la toiture était déjà embrasée. «Il n'y avait plus rien à faire pour sauver la bâtisse. Comme il ventait très très fort, le plus gros du travail a été de sauver les deux maisons qui se trouvaient collées sur celle en feu. Les bourrasques fortes nous ont fait craindre le pire», a-t-il mentionné.

Comme il s'agissait d'un vieil édifice isolé au bran de scie, la propagation a été très rapide. Il a fallu quelques heures pour maîtriser l'incendie puis l'éteindre. Il s'agit d'une perte totale évaluée à 100 000$.

À cause de l'ampleur du brasier de la rue Bouchard, la route 155 a dû être fermée de 5h30 à 8h45 afin que les pompiers puissent s'approvisionner en eau sur la borne-fontaine qui se trouvait de l'autre côté de la rue.

La fermeture de la route a causé la suspension des cours à l'école Boisjoli de Saint-François-de-Sales et à l'école primaire de Lac-Bouchette.

Les élèves du secondaire de Lac-Bouchette et Saint-François-de-Sales n'ont pas de cours également dû au fait que le transport scolaire ne pouvait les transporter à la Cité étudiante de Roberval.

Accident de travail à Dolbeau

(Louis Potvin) Un accident est survenu hier matin sur le chantier du pont de Dolbeau. Un travailleur a été blessé à la tête et s'est disloqué une épaule.

L'homme a été frappé par un panneau qui s'est envolé à cause des forts vents. Cette pièce lui a causé des lacérations à la tête et lui a causé une blessure à l'épaule. Il a été conduit à l'hôpital de Dolbeau-Mistassini pour y soigner ses blessures.

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail devrait dépêcher un inspecteur pour enquêter.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer