Baux de villégiature: Gilbert Simard croit qu'il faut modifier les règles

Le maire de Saint-Fulgence, Gilbert Simard.... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le maire de Saint-Fulgence, Gilbert Simard.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Le maire de Saint-Fulgence, Gilbert Simard, croit que les règles d'attribution des baux de villégiature sur le territoire de la MRC du Fjord-du-Saguenay devraient être modifiées afin d'obliger les détenteurs de droits à construire un immeuble après un certain délai afin d'éviter d'imposer de nouvelles charges aux contribuables des municipalités touchées.

À l'occasion de la première séance publique du conseil de la MRC du Fjord-du-Saguenay en 2017, M. Simard a fait cette suggestion à la suite de la présentation d'un tableau statistique portant sur l'attribution de terrains découlant de l'Entente de délégation de la gestion foncière signée avec le ministère des Affaires municipales.

Selon les données présentées, chaque tirage au sort effectué s'avère un succès en terme d'inscriptions de citoyens qui veulent signer un bail de location à long terme, sauf que lorsque vient le temps de procéder à la construction d'un bâtiment. Sur 155 terrains attribués dans les derniers mois, seulement 29 ont été construits tandis que 34 autres sont en voie de construction. Selon M. Simard, l'un des problèmes est que les détenteurs de baux n'ont aucune obligation légale de construire, mais réclament tout de même des services aux municipalités pour accéder à leur terrain, ce qui entraîne des coûts supplémentaires aux municipalités concernées. Selon lui, seule la MRC tire des revenus provenant de la location annuelle, des frais d'administration, frais de mise en valeur, etc. Il a indiqué que dans les prochains mois, des démarches seraient entreprises auprès du ministère pour modifier les règles.

Tourisme

Les élus ont donné le feu vert, mardi soir, à la participation de la MRC à l'entente triennale 2017-2019 de partenariat en tourisme que tente présentement de boucler Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean pour la création d'un fonds de développement d'environ 2,5 M$. La MRC s'engage à une participation annuelle de 18 000 $ basée sur le fait que sa population correspond à 7,8 % de celle de la région.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer