Homme poignardé à Kénogami: une femme connue des policiers arrêtée

La jeune femme arrêtée mardi faisait déjà face... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

La jeune femme arrêtée mardi faisait déjà face à la justice dans un autre dossier, comme complice du présumé voleur à la hache qui a dérobé une pharmacie et un dépanneur de Chicoutimi-Nord en septembre. Les deux complices avaient été arrêtés après avoir pris la fuite.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La femme suspectée d'avoir poignardé un homme lundi après-midi dans un appartement de Kénogami a été arrêtée. Elle devrait faire face à des accusations de voies de fait armées ou de tentative de meurtre, elle qui faisait déjà face à la justice dans un autre dossier, comme complice du présumé voleur à la hache qui a commis des vols dans une pharmacie de Chicoutimi-Nord et un dépanneur, en septembre.

La femme de 32 ans a été arrêtée lundi soir vers 23h. Elle s'est présentée elle-même à l'hôpital de Chicoutimi pour des troubles de santé mentale et a ensuite contacté les policiers.

«Elle devrait être accusée de voies de fait graves, ou de tentative de meurtre, selon ce que décidera le procureur de la Couronne lorsqu'il étudiera le dossier», a précisé le lieutenant de la Sécurité publique de Saguenay, Denis Harvey. Les agents procédaient à son interrogatoire mardi soir au poste de police de Chicoutimi, où elle doit demeurer détenue jusqu'à sa comparution.

Elle comparaîtra au Palais de justice de Chicoutimi mercredi en matinée, représentée par le criminaliste Charles Cantin, le même que dans le dossier des vols survenus à Chicoutimi-Nord au début de l'automne. Son identité ne peut être dévoilée avant sa comparution.

Me Cantin a ajouté que les circonstances exactes de l'événement n'étaient pas encore connues et qu'il en apprendrait davantage en rencontrant sa cliente mercredi matin. Il ignore le lien entre sa cliente et la victime.

Le lieutenant Denis Harvey ne pouvait toutefois pas confirmer si la femme était la complice du présumé voleur à la hache de Chicoutimi-Nord.

Kénogami

Les événements de Kénogami sont survenus dans un appartement du 3604 boulevard du Saguenay lundi en après-midi. L'homme âgé à la fin de la trentaine a subi des entailles et des lacérations au dos.

Il s'est ensuite rendu à pied au Dépanneur Kéno, situé dans le secteur, pour y appeler les policiers à partir du téléphone qui se trouve à l'intérieur du commerce. L'homme était alors en état d'ébriété. Il a été transporté à l'hôpital de Chicoutimi pour y traiter des blessures superficielles. On ne craignait pas pour sa vie.

Vols à Chicoutimi-Nord

La jeune femme qui comparaîtra mercredi était la complice, et alors aussi la conjointe, de Jimmy Tremblay-Ouellet, accusé de vol qualifié après avoir commis un vol de médicaments, armé d'une hache, le samedi 25 septembre à la pharmacie Jean Coutu de Chicoutimi-Nord, située sur le boulevard Sainte-Geneviève.

Le duo qui avait alors réussi à s'enfuir avait récidivé le lendemain soir. Jimmy Tremblay-Ouellet a tenté de s'introduire par effraction dans la même pharmacie, avant de s'en prendre au dépanneur l'Étoile du Nord, où il a dérobé quelque 1000$, toujours armé d'une hache.

Les deux complices se sont enfuis en voiture, avant de l'abandonner au bas de la côte Saint-Jean-Eudes et de s'enfuir dans le boisé, où ils ont été rapidement interceptés par les policiers.

Pour ces deux événements, un total de 19 chefs d'accusation avaient été déposés contre Jimmy Tremblay-Ouellet, dont vol de voiture et port d'un déguisement (un bas de nylon sur la tête), notamment. Il a été maintenu en détention en attendant la suite des procédures.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer