Un peu de bonheur à Noël

  • Une douzaine de personnes âgées étaient rassemblées avec leur bénévole attitré. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Une douzaine de personnes âgées étaient rassemblées avec leur bénévole attitré.

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 1 / 9
  • Pauline Bouchard est bénévole pour Les Petits Frères depuis bientôt 17 ans. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Pauline Bouchard est bénévole pour Les Petits Frères depuis bientôt 17 ans.

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 2 / 9
  • Gabrielle Grenon a retrouvé un sens à sa vie avec Les Petits Frères. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Gabrielle Grenon a retrouvé un sens à sa vie avec Les Petits Frères.

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 3 / 9
  • Germaine Fortin et Sophie Grenon ont développé un beau lien. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Germaine Fortin et Sophie Grenon ont développé un beau lien.

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 4 / 9
  • Les bénévoles ont servi le repas aux aînés. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Les bénévoles ont servi le repas aux aînés.

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 5 / 9
  • Gabrielle Grenon était heureuse de recevoir le présent de son amie Sylvie Cloutier. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Gabrielle Grenon était heureuse de recevoir le présent de son amie Sylvie Cloutier.

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 6 / 9
  • Marilyn Côté est coordonnatrice de l'organisme Les Petits Frères de Saguenay. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Marilyn Côté est coordonnatrice de l'organisme Les Petits Frères de Saguenay.

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 7 / 9
  • Des petits lutins ont distribué les cadeaux aux aînés. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Des petits lutins ont distribué les cadeaux aux aînés.

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 8 / 9
  • Une douzaine de personnes âgées étaient rassemblées avec leur bénévole attitré. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Une douzaine de personnes âgées étaient rassemblées avec leur bénévole attitré.

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 9 / 9

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Avant, j'étais un peu désemparée, seule. Maintenant, j'ai le sentiment de servir à quelque chose, ça me donne la force de continuer.»

Gabrielle Grenon fait référence ici à son lien avec la bénévole Sylvie Cloutier, de l'organisme Les Petits Frères de Saguenay. Chaque semaine, elles passent au moins une heure ensemble, à jaser ou à jouer au Scrabble. Dimanche, c'était cependant une sortie spéciale. Une douzaine d'autres personnes âgées, des Vieux Amis, étaient réunies dans une salle champêtre avec des bénévoles pour un repas de Noël, alors qu'elles auraient normalement passé la journée seules. Certaines ont des enfants, mais ils sont loin. D'autres n'en ont jamais eu, et leurs proches sont tous décédés.

«C'est comme mon ange gardien», confie une autre dame, Germaine Fortin. La bénévole qui l'accompagne, Sophie Grenon, est aussi ses yeux quand les siens défaillent. Et le café qu'elle prépare est bien meilleur!

«C'est très gratifiant. Ça fait 17 ans que je vais aider dans une résidence pour personnes âgées. On s'attache à elles. Si on arrête de venir les voir, elles s'ennuient. Il ne faut pas les oublier. Il y a une dame qui me demande toujours: "Tu ne me laisseras pas, hein?"», raconte la bénévole Pauline Bouchard.

Après une assiette de tourtière et une bonne part de bûche, les Vieux Amis reçoivent un présent choisi par leur bénévole attitré. Les yeux de Mme Grenon s'illuminent en voyant la tuque et les gants offerts par Sylvie Cloutier. Mme Fortin se réjouit de pouvoir déguster du thé de qualité chez elle. Sa voisine de table s'enthousiasme devant un panier de victuailles.

C'était toute une entreprise, tirer des aînés de leur foyer dans le froid pour les transporter dans une salle à Saint-Fulgence. Un homme de 94 ans a préféré rester chez lui, mais son bénévole des Petits Frères devrait le visiter à la place, tout comme une trentaine d'autres Vieux Amis à Saguenay. Même si la dame qu'il soutient ne pouvait se déplacer, le retraité Gilles Gauthier a conduit deux personnes âgées à l'évènement. «J'essaie d'apporter un de peu de soleil dans leur journée, de bonheur dans leur vie. Les aînés sont contents d'être ici aujourd'hui. C'est un peu leur famille», souligne-t-il.

«Mme Grenon, c'est un peu comme ma grande soeur, avoue Sylvie Cloutier. Ne pas se sentir seul, c'est un besoin primaire. Quand on aide ceux qui sont beaucoup dans le besoin, ils sont très reconnaissants. Je n'ai jamais eu autant de reconnaissance dans mon travail que comme bénévole pour Les Petits Frères.»

Encore plus difficile durant les Fêtes

Se sentir seul n'est jamais agréable, mais s'il y a bien un moment où le sentiment est plus intense, c'est lors d'évènements festifs comme Noël. C'est pourquoi l'organisme Les Petits Frères s'est donné la mission de célébrer cet évènement avec les aînés isolés, en plus des visites régulières.

«Les Vieux Amis nous sont souvent recommandés par des travailleurs sociaux ou du milieu de la santé. Ils n'ont pas de réseau significatif, ou ils en ont un, mais ne reçoivent pas de visite physique, juste des coups de téléphone, explique la coordonnatrice Marilyn Côté. On vit dans un monde où tout va vite...»

Selon des statistiques du Conseil national des aînés, du gouvernement et de diverses études recueillies par l'organisme, la moitié des personnes âgées de 80 ans et plus se disent seules ou isolées. Les Vieux Amis accompagnés par Les Petits Frères sont en majorité des veufs, des femmes et ont pour unique revenu leur pension de vieillesse et le supplément de revenu garanti. Environ le tiers d'entre eux souffrent de troubles de santé mentale.

«Les bénévoles sont des gens de tous âges. On a de plus en plus de jeunes audacieux. C'est un défi d'accompagner une personne âgée. Ils sont bien évalués et jumelés selon leurs champs d'intérêt, ajoute Mme Côté. On fonctionne grâce à eux et aux dons, et non grâce aux subventions du gouvernement.»

Au Québec, plus de 1300 personnes sont soutenues par Les Petits Frères. Pour d'autres renseignements: petitsfreres.ca ou 1 866 627-8653.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer