Gérard Savard croit en Biomoss Carbone

Le maire de Chambord, Gérard Savard.... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Le maire de Chambord, Gérard Savard.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Gérard Savard se porte à la défense de Biomoss Carbone. L'élu croit en l'implantation de cette entreprise dans les installations de l'ancien Complexe Agropur. Ce dernier dit travailler en étroite collaboration avec les promoteurs de façon hebdomadaire afin que leur projet se réalise.

Le maire de Chambord affirme ne pas comprendre pour quelles raisons le député de Roberval et premier ministre, Philippe Couillard, n'est pas au courant de toutes les démarches qui ont été faites jusqu'à présent par les représentants de cette compagnie.

Plus tôt cette semaine, M. Couillard a émis de sérieux doutes quant à la concrétisation du projet. Au début du mois, il confirmait que Norbord pourrait bénéficier d'un approvisionnement forestier, dans l'ancienne usine de Panneaux Chambord, et il laissait entendre que Biomoss Carbone passerait deuxième.

« Norbord envoie des signaux très positifs. Moi, je le dis très clairement : le jour ou la minute que Norbord confirme l'ouverture de l'usine avec une date et un nombre d'employés, il y aura du bois pour eux. Et les autres (qui avaient un projet) avaient juste à se dépêcher », avait-il déclaré lors d'un entretien à la station radiophonique Planète.

« Biomoss remplit toutes les obligations et les engagements demandés par le bureau de projets du premier ministre et du ministre de la Forêt. La compagnie a remporté l'appel d'offres du bureau de projets, ils ont reçu une lettre qui leur garantissait les garanties d'approvisionnement, à condition qu'ils déposent leur projet avant le 31 décembre 2016. Ils ont répondu à l'appel et ont reçu un accusé de réception en date du 19 décembre, indiquant que leur projet était bien expliqué », commente Gérard Savard.

L'élu assure que le financement est attaché. Il précise que la transaction entourant l'achat de l'ancien Complexe Agropur est à toute fin complétée. Les promoteurs ont mis la main sur ces installations au coût de 600 000 $.

« Le contrat se signera en janvier. Les promoteurs ont pratiquement terminé les travaux d'ingénierie, ils ont fait des rénovations sur la bâtisse. Les travaux environnementaux de la phase 1 sont terminés et la phase 2 est en cours. Les employés municipaux suivent les développements avec attention et les permis sont délivrés au fur et à mesure des besoins », insiste M. Savard.

Il ajoute que la Corporation de développement de Chambord a investi 50 000 $ pour Biomoss par le biais du fonds de la Centrale hydroélectrique de Val-Jalbert. La municipalité régionale de comté et le Centre local de développement ont aussi injecté des fonds.

« Cette usine-là sera un très bon départ pour exploiter le feuillu de façon différente et peut-être même, à moyen terme, d'autres résidus forestiers », termine le maire Savard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer