Gel de taxes à Alma

Marc Asselin... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Marc Asselin

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un gel du taux de taxation résidentiel à Alma a été annoncé, lundi, lors de la présentation du budget pour 2017. Le taux est fixé à 0,7986 $ du 100 $ d'évaluation.

Les taux de la taxe foncière commerciale (1,9107 $) et industrielle (2,3053 $) sont également gelés. « Nous avons été clairvoyants, au cours des dernières années. Malgré plusieurs grands projets pour 2017, avec le 150e et les Jeux du Québec, on s'est fait suffisamment de réserves parce qu'on a vu venir les dépenses. On a refait le budget ligne par ligne », a mentionné le maire Marc Asselin.

Les tarifs pour l'aqueduc (160 $), pour l'égout et l'assainissement des eaux (100 $) et pour les matières résiduelles (220,23 $) demeureront également inchangés. Il en coûtera donc 2013 $ pour une maison moyenne, incluant les services. « Le gel de taux, c'est bien que ça arrive, mais pas en permanence. Il faut parfois ajuster. On l'a déjà fait, a constaté le maire. Cette année, par contre, on pouvait geler sans couper un seul service. »

Le montant global du budget 2017 de la ville d'Alma sera de 64 677 838 $, ce qui représente une augmentation de 650 000 $ par rapport à 2016.

Une augmentation de 3,7 % des dépenses de fonctionnement pour les loisirs et la culture est notée. Le tout est surtout dû aux frais d'entretien et de chauffage prévus pour le nouveau bassin de la piscine et du centre multisports.

Les dépenses liées à la sécurité publique diminueront quant à elles de 3,4 %, principalement en raison de la facturation de la Sûreté du Québec.

« Ce budget de fonctionnement comprend un montant record de 5,9 M$ pour les investissements payés comptant, a expliqué le maire. On est conscients que ça nous aide de payer comptant. Ça nous donne une marge de manoeuvre que souvent les villes n'ont pas. Oui on a une dette. Mais je n'aime pas le mot "dette" dans ce cas parce qu'on a investi dans la ville et qu'on est capables de faire face à cette dette. »

La dette à long terme non consolidée sera de 26 940 900 $ au 31 décembre 2016, selon le document remis lundi soir à la séance du conseil. L'administration municipale prévoit avoir diminué cette dette à 24 333 300 $ à la fin de l'année 2017.

Patinoire extérieure

Dès mercredi, une patinoire extérieure sera ouverte à Place Festivalma. « Les gens pourront profiter de la patinoire, avec un éclairage et de la musique, tout à fait gratuitement. Ce sera un projet-pilote pour voir si nous pouvons refaire cette patinoire de manière annuelle, a souligné la conseillère Sylvie Beaumont. Bien entendu, les sentiers de la Dam-en-Terre restent aussi ouverts. » Ceux-ci devraient ouvrir vers le 25 décembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer