Rectorat de l'UQAC:Marc-Urbain Proulx dans la course

Marc-Urbain Proulx, professeur d'économie à l'Université du Québec... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Marc-Urbain Proulx, professeur d'économie à l'Université du Québec à Chicoutimi

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le nom du professeur Marc-Urbain Proulx est pour le moment le seul connu et confirmé dans la course à la succession du recteur Martin Gauthier. Ce dernier a décidé de retirer sa demande de renouvellement de candidature au terme d'une vaste opération d'opposition menée par les syndicats qui représentent toutes les catégories de personnel à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

La période de dépôt des candidatures prenait fin officiellement vendredi à 17h. À partir de lundi, la présidente de l'Université du Québec (UQ) lancera officiellement la procédure menant à la sélection d'un candidat.

Selon les règles de fonctionnement de l'UQ, le comité de sélection soumettra un nom au ministre de l'Éducation qui aura le dernier mot quant à la nomination de celui ou celle qui dirigera l'université.

«Marc-Urbain Proulx a informé ses collègues jeudi soir qu'il avait officiellement déposé sa candidature. Son intérêt était bien connu, mais il n'avait pas encore clairement annoncé sa candidature. Il a fait cette confidence uniquement dans le milieu universitaire», a indiqué au Quotidien une source bien informée. Marc-Urbain Proulx n'a pas confirmé aux médias sa candidature et ne le fera visiblement pas d'ici la fin du processus.

Le nom de Sylvain Gaudreault a été soulevé à quelques reprises au cours des derniers jours. Joint vendredi, le député péquiste de Jonquière qui enseignait au Cégep de Jonquière avant son entrée en politique a assuré qu'il n'a pas déposé de candidature.

«Je n'ai pas refait mon CV depuis mes emplois étudiants», a insisté le député de Jonquière quelques heures avant la fermeture officielle des mises en candidature. Le nom de Stéphane Bédard avait également été évoqué dans certains milieux, mais le principal intéressé avait rapidement fait taire cette rumeur.

L'actuel vice-recteur à l'enseignement Mustapha Fahmi, qui a été identifié comme un opposant au recteur actuel puisqu'il ne partageait pas vraiment sa vision de ce que devait être une université, a confirmé à plusieurs personnes qu'il n'a pas l'intention de participer au processus de sélection. Son mandat de vice-recteur tire à sa fin et le prochain recteur pourrait décider d'opter pour un remplaçant à ce poste stratégique. Mustapha Fahmi avait justement entrepris une vaste réflexion sur ce que devrait être l'université de l'avenir.

Pour ce qui est des autres candidatures potentielles émanant de l'UQAC, Le Quotidien a appris que le doyen de la recherche, Stéphane Allaire, avait laissé entendre qu'il pourrait déposer sa candidature. Au cours d'un bref entretien téléphonique deux heures avant la fermeture des candidatures, le principal intéressé a indiqué qu'il s'agissait d'un processus de sélection confidentiel et qu'il respectait cette règle. Le doyen de la recherche est peu connu à l'extérieur, mais possède une très bonne crédibilité au sein de l'établissement. La directrice des communications à l'UQ, Valérie Rouillard, a indiqué au Quotidien que les données concernant les dépôts de candidature sont confidentielles. Il a donc été impossible de savoir combien de personnes avaient déposé leur candidature.

Le comité de sélection effectuera une première démarche auprès des personnes dont les candidatures ont été soumises afin de connaître leur intérêt. Il est possible qu'une candidature ait été proposée et que la personne ne soit pas intéressée à poursuivre le processus. Le comité procédera à une analyse des candidatures pour en retenir un certain nombre qui auront l'occasion de se présenter en entrevue.

La mécanique prévoit par la suite une consultation auprès de la communauté universitaire menée par l'UQ. C'est cette consultation qui a eu raison du recteur Martin Gauthier. Il faut noter qu'un représentant de l'UQAC participera aux travaux du comité de sélection.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer