Les maires du Lac satisfaits

Le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Les maires du Lac-Saint-Jean sont très satisfaits du dépôt du projet de loi visant principalement à reconnaître que les municipalités sont des gouvernements de proximité et à augmenter à ce titre leur autonomie et leurs pouvoirs.

Le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin, « trouve particulièrement intéressant le fonds de développement pour l'expansion et le rayonnement des régions doté d'un montant de 100 millions par année. Cette loi est un signal de confiance du gouvernement. Ça va nous permettre d'aller plus loin. Il faudra donc faire nos devoirs et livrer, je pense que le rôle des élus deviendra plus important. L'aspect des appels d'offres qu'il sera possible d'octroyer aux mérites plutôt qu'au soumissionnaire le plus bas est également une bonne chose ».

De son côté, le maire de Roberval, Guy Larouche, se réjouit de la nouvelle. « Je suis super content, d'ailleurs j'ai travaillé sur le mémoire présenté au gouvernement. Pour Roberval, ça va amener de nombreux avantages. Je suis particulièrement content que le montant d'aide maximale pour mettre en place des programmes de développement passe de 100 000 $ à 250 000 $. Avec cette loi, nous allons faire des économies administratives, on n'attendra plus d'obtenir des permissions de certains ministères. On va avoir plus de liberté et de responsabilité. »

« C'est une excellente nouvelle, a renchéri le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert. Depuis le temps qu'on en parle, je suis heureux que ça se concrétise. Nous allons pouvoir avoir plus de marge de manoeuvre, par exemple pour changer la vitesse sur nos territoires et pour bien d'autres choses. On ne sera plus une créature du gouvernement, mais on va parler d'égal à égal et être vu comme des partenaires. Il ne faut pas oublier que c'est le monde municipal qui est le plus près des citoyens.»

« Une nouvelle ère », dit Marc Asselin

(Katerine Belley-Murray) - « Un grand jour pour le monde municipal. » Le maire d'Alma, Marc Asselin, se réjouit du projet de loi déposé par le ministre Martin Coiteux.

« Le projet de loi (...) marque le début d'une nouvelle ère pour les municipalités en lien avec leurs responsabilités et leurs rôles dans le développement durable et la prospérité du Québec. Au nom de l'ensemble des citoyennes et citoyens de la Ville d'Alma, j'invite les parlementaires à appuyer cette pièce législative qui favorise la participation citoyenne, le développement économique local et régional et l'aménagement durable du territoire », a déclaré le maire Asselin.

Le premier ministre du Québec, monsieur Philippe Couillard, s'était engagé à redéfinir les relations Québec-municipalités. « La communauté d'Alma et l'ensemble de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean font face à des défis importants quant à leur développement et à leur avenir. C'est pourquoi il est essentiel que les élues et élus locaux, qui sont imputables devant la population, disposent de la latitude nécessaire pour agir afin d'offrir aux citoyennes et citoyens la qualité de vie à laquelle ils ont droit », affirme M. Asselin dans un communiqué envoyé mercredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer