Des maires suggèrent la fusion des MRC

Guy Larouche... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Guy Larouche

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Les maires de Saint-Félicien et Roberval, Gilles Potvin et Guy Larouche, estiment que les MRC de Maria-Chapdelaine et du Domaine-du-Roy devraient se regrouper. Une idée loin d'être partagée par Dolbeau-Mistassini et Normandin.

Le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin... (Archives Le Quotidien) - image 1.0

Agrandir

Le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin

Archives Le Quotidien

«Nous sommes rendus là. Il faut parler pour l'ensemble du comté, c'est plus logique. Nous serions beaucoup plus forts et influents si nous étions regroupés au sein d'une seule MRC», exprime Gilles Potvin.

Le maire de Saint-Félicien pense que d'autres élus affichent cette ouverture. Il veut amener le sujet au cours de la prochaine année.

«On le voit que ça fonctionne avec la mise en place des minicentrales de Val-Jalbert et Girardville. Nous avons fait ça en équipe et ç'a bien fonctionné. On s'est regroupés aussi avec la MRC Lac Sain-Jean-Est pour créer la Régie des matières résiduelles. La commission scolaire (Pays-des-Bleuets) regroupe nos deux territoires. On travaille le dossier de la forêt en étroite collaboration. Les exemples de réussite ne manquent pas», énumère-t-il.

Une MRC, un lac

Guy Larouche va plus loin. Il pense que tant qu'à amorcer des discussions, aussi bien faire une MRC, un lac.

«Je pense qu'il faudrait fusionner les trois MRC. Nous aurions une plus grande force et surtout un meilleur contrepoids avec Saguenay. Nous sommes trop petits chaque MRC individuellement. On serait plus forts et on pourrait réussir à faire tomber les esprits de clocher qui retardent notre développement. Ce sont nos populations qui pourraient en profiter. Ça pourrait nous assurer un meilleur développement», croit le magistrat. Il pense que la discussion devrait être faite avec tous les maires concernés pour tenter de tirer un consensus.

Totalement contre

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert, ne partage pas cette vision.

«Je ne vois pas les avantages d'une telle fusion. Comment serait la dynamique avec trois grandes villes réunies? Dolbeau-Mistassini tire avantage de sa situation dans Maria-Chapdelaine. Je pense qu'il serait difficile d'avoir une synergie. Il est préférable de continuer à travailler sur des dossiers communs comme nous le faisons actuellement.»

Richard Hébert souligne que les élus des deux MRC n'ont même pas la même vision sur la nomination du préfet. Celui de Maria-Chapdelaine, Jean-Pierre Boivin, a été élu au suffrage universel tandis que dans Domaine-du-Roy, ce sont les élus qui ont nommé Ghislaine Hudon, mairesse de Lac-Bouchette.

Mario Fortin se demande comment Normandin pourrait tirer son épingle du jeu si un tel regroupement s'effectuait.

«On n'est pas rendus là. Je doute que ce soit efficace. De toute façon, je ne vois pas les réelles économies à faire avec un tel regroupement. Je ne vois pas l'intérêt pour le moment. Continuons à travailler sur certains projets comme nous le faisons», suggère-t-il.

Pour sa part, la préfète de la MRC du Domaine-du-Roy, Ghislaine Hudon, mentionne que la question n'a jamais été discutée à la table des maires et n'a pas d'opinion sur la question.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer