Le bloc opératoire inauguré à l'hôpital de Roberval

Inauguration bloc opératoirePhoto Le Quotidien Louis Potvin...

Agrandir

Inauguration bloc opératoirePhoto Le Quotidien Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

C'est le 16 janvier 2017 que les premières chirurgies vont s'effectuer dans le nouveau bloc opératoire de l'hôpital de Roberval.

Le député de Roberval, Philippe Couillard, a procédé à l'inauguration des salles d'opération, lundi, soit sept mois après qu'un incendie ait détruit le bloc opératoire et paralysé les chirurgies. En visitant les lieux, le premier ministre a constaté les modernisations depuis qu'il a pratiqué sa dernière opération en 2003. «C'est plus facile d'agir. Plus de rapidité pour les opérations, moins de délais entre les opérations. Ce qui me frappe beaucoup, c'est la légèreté des équipements. Dans mon temps, c'était au sol et tu t'enfargeais dans plusieurs affaires. Avant, il fallait avoir les films de radiographie et des fois demander d'aller en chercher en radiologie. Ça augmentait les délais et là, c'est tout informatisé. En définitive, ce sont de meilleurs soins, plus rapides et de très grande qualité.

Ce n'est pas parce qu'on habite en région qu'on a accès à des soins moins perfectionnés et à des technologies moins perfectionnées que dans les grands centres», a-t-il mentionné en soulignant que ce nouveau bloc opératoire moderne avait été un engagement électoral comme celui de Dolbeau-Mistassini dont les travaux ne sont pas encore commencés.

L'agrandissement et la modernisation du bloc ont nécessité des investissements de 8,2 M$. De ce montant, une somme de 875 000$ provient de la Fondation de l'Hôtel-Dieu de Roberval. La facture a grimpé de près de 2M$ à cause des travaux supplémentaires qui ont dû être faits à la suite de l'incendie du 6 mai. Les assurances ont d'ailleurs payé cette somme additionnelle. Pour ce qui est de l'entrepreneur qui réalisait les travaux quand est survenu l'incendie, il s'est tourné vers sa compagnie d'assurances pour être remboursé.

Cet incendie a causé bien des maux de tête à la direction qui a dû planifier des chirurgies dans les autres centres hospitaliers. «Ç'a été la première crise majeure que le CIUSSS a dû gérer. Et je considère que nous avons très bien réagi. Je tiens à remercier et féliciter les employés et le personnel médical qui se sont relevé les manches. Ils se sont adaptés et ont démontré de la créativité pour réussir à ce que les patients puissent continuer à avoir des soins de qualité. Merci», a témoigné la présidente et directrice générale du CIUSSS, Martine Couture.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer