Une vie aquatique colorée dans les profondeurs du fjord du Saguenay

  • Carl Tremblay se passionne pour la plongée et la photographie sous-marine. Voici quelques-unes de ses photos montant la diversité des fonds marins du fjord du Saguenay. Ici, une anémone. (Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay)

    Plein écran

    Carl Tremblay se passionne pour la plongée et la photographie sous-marine. Voici quelques-unes de ses photos montant la diversité des fonds marins du fjord du Saguenay. Ici, une anémone.

    Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay

  • 1 / 13
  • Une petite poule de mer Atlantique (Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay)

    Plein écran

    Une petite poule de mer Atlantique

    Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay

  • 2 / 13
  • Une étoile sanguinolente (Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay)

    Plein écran

    Une étoile sanguinolente

    Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay

  • 3 / 13
  • Une groseille de mer (fait partie du plancton) (Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay)

    Plein écran

    Une groseille de mer (fait partie du plancton)

    Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay

  • 4 / 13
  • Une crevette striée (Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay)

    Plein écran

    Une crevette striée

    Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay

  • 5 / 13
  • Une sépiole (Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay)

    Plein écran

    Une sépiole

    Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay

  • 6 / 13
  • Une méduse à crinière de lion (Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay)

    Plein écran

    Une méduse à crinière de lion

    Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay

  • 7 / 13
  • Un soleil de mer (Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay)

    Plein écran

    Un soleil de mer

    Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay

  • 8 / 13
  • Une ophiure gorgonocéphale des grands fonds (une classe voisine des étoiles de mer) (Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay)

    Plein écran

    Une ophiure gorgonocéphale des grands fonds (une classe voisine des étoiles de mer)

    Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay

  • 9 / 13
  • Une lycode (poisson de fond) (Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay)

    Plein écran

    Une lycode (poisson de fond)

    Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay

  • 10 / 13
  • Un bernard-l'hermite (Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay)

    Plein écran

    Un bernard-l'hermite

    Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay

  • 11 / 13
  • Deux sébastes juvéniles (Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay)

    Plein écran

    Deux sébastes juvéniles

    Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay

  • 12 / 13
  • Des cérianthes du nord (proche parent de l'anémone) (Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay)

    Plein écran

    Des cérianthes du nord (proche parent de l'anémone)

    Photo courtoisie, Accès plongée Saguenay

  • 13 / 13

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le fjord du Saguenay regorge d'une faune marine d'une beauté souvent insoupçonnée. Le plongeur Carl Tremblay s'est donné pour mission de faire découvrir par la photographie les espèces que l'on retrouve dans les eaux noires et froides du fjord.

Carl Tremblay, plongeur expérimenté et propriétaire d'Accès plongée... (Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque) - image 1.0

Agrandir

Carl Tremblay, plongeur expérimenté et propriétaire d'Accès plongée Saguenay, se passionne pour la photographie sous-marine. Il aime partager sa passion sur les réseaux sociaux, où il publie régulièrement quelques-unes de ses photos.

Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque

L'anse à la Puce, en face des installations portuaires de Grande-Anse et l'île Saint-Louis, près de la baie Sainte-Marguerite, sont quelques-uns des secteurs de la rivière Saguenay où il aime plonger.

Carl Tremblay, formateur et propriétaire de l'entreprise Accès plongée Saguenay, plonge presque à tous les moments de l'année dans le fjord, en solitaire ou accompagné. Les plus belles découvertes se situent de 60 à 100 pieds sous la surface, dans une noirceur abyssale.

Si l'écosystème marin du fjord est un environnement attirant par sa richesse pour les plongeurs, Carl Tremblay prévient que sa découverte ne s'adresse qu'aux plongeurs expérimentés. Il peut nommer plusieurs plongeurs d'expérience qu'il connaît qui y ont malheureusement laissé leur vie.

Plonger dans les eaux froides du fjord demande un équipement spécialisé et une maîtrise de techniques avancées. «Plonger dans le fjord, ce n'est pas comme plonger dans le Sud. La grande majorité des personnes que je forme ne vont plonger que dans le Sud, où c'est beaucoup plus facile», explique le plongeur qui compte une vingtaine d'années d'expérience.

La température froide de l'eau, la superposition des couches d'eau salée et douce dont l'importance varie selon les secteurs de la rivière Saguenay, les courants souvent forts, la noirceur et les fonds irréguliers qui se terminent abruptement sont la réalité à laquelle doivent faire face les plongeurs qui s'aventurent dans le fjord.

Un équipement spécifique: une question de précision

Le plongeur Carl Tremblay utilise des appareils spécialisés... (Courtoisie) - image 3.0

Agrandir

Le plongeur Carl Tremblay utilise des appareils spécialisés pour prendre des photos de la vie sous-marine dans le fjord.

Courtoisie

Carl Tremblay se passionne pour la photographie sous-marine depuis une dizaine d'années. Au fil des ans, il s'est procuré des appareils photo de plus en plus spécialisés, des équipements pour filmer sous l'eau, et un drone.

Manipuler les appareils sous l'eau demande de la précision. «C'est souvent une question de hasard. Il faut être très à l'affût. Souvent, je vois plusieurs occasions que je manque, car je n'ai pas le bon objectif ou que ça va trop vite», mentionne-t-il.

Il raconte par exemple avoir croisé de près un phoque, récemment, alors qu'il faisait de la macrophotographie (photo en gros plan). «J'ai une photo d'une tache grise et floue, mais c'est difficile de faire croire aux gens que c'est un phoque!», lance-t-il en riant.

La sépiole (semblable à un petit poulpe), les loups de mer, les méduses à crinière de lion et la groseille de mer (qui fait partie du plancton) sont quelques-uns des invertébrés et poissons qui le fascinent et qu'il aime photographier.

Sous l'eau, Carl Tremblay est heureux. «C'est un moment avec moi-même. Je n'ai plus mal au dos. Je m'écoute respirer, j'observe, je me laisse dériver avec le courant...»

À la poursuite du requin du Groenland

Si plusieurs poissons et invertébrés ont défilé devant sa lentille, le rêve ultime de Carl Tremblay demeure d'immortaliser le requin du Groenland, qu'il tente de rencontrer en repoussant ses limites. Il a été photographié à quelques reprises dans les eaux du fleuve Saint-Laurent, à Baie-Comeau, mais pas dans le Saguenay. Avec deux amis plongeurs et photographes, Michel Labrecque et Julie Ouimet, il effectue à quelques reprises chaque année des plongées qui visent à repérer l'animal qui est le deuxième plus gros requin carnivore après le requin blanc.

«Avec l'aide des indications de gardes-parcs, qui en voient parfois à la surface, nous plongeons dans le fjord dans ces secteurs pour tenter de le rencontrer», explique celui qui préfère taire les profondeurs qu'il a atteintes en espérant observer le requin. «On repousse nos limites», se contente-t-il de préciser.

Une faune marine observable loin dans le continent

La présence d'une faune marine observable aussi loin dans le continent s'explique par les incursions d'eau salée de la rivière qui se rendent presque jusqu'à la hauteur de Chicoutimi.

L'eau douce, plus chaude, se retrouve à la surface du cours d'eau, alors que l'eau salée, plus dense, se retrouve dans le fond du fjord. L'eau saumâtre, une eau salée, mais moins que l'eau de mer, se situe entre ces deux couches.

Si on a cru par le passé que la faune marine du fjord était différente de celle du Saint-Laurent, il est maintenant connu que le fjord n'est pas un milieu endémique (où les espèces sont limitées, «emprisonnées» à un endroit).

«Les recherches ont démontré qu'il y a beaucoup d'échange avec l'estuaire du Saint-Laurent. L'eau du fjord se renouvelle après une certaine période. Il a aussi été démontré que des espèces se reproduisent dans le fjord et qu'elles grandissent ailleurs, avant de revenir dans le Saguenay», explique Mathieu Cusson, professeur en biologie marine à l'Université du Québec à Chicoutimi.

Ce milieu particulier permet à la faune marine d'y croître. «Si on y retrouve des concombres de mer ou des oursins, c'est qu'ils ont toutes les conditions parfaites pour y croître», ajoute-t-il.

Il est peu fréquent, en zone habitée, d'avoir accès à une faune marine aussi loin dans le continent.

La boutique d'Accès plongée Saguenay devra fermer en décembre

Le propriétaire d'Accès plongée Saguenay, Carl Tremblay, devra fermer sa boutique située sur le boulevard Mellon, dans le secteur Arvida, à la fin du mois de décembre. La concurrence des ventes sur Internet le contraint à prendre cette décision et à mettre la clé sous la porte de la seule boutique consacrée entièrement à la plongée dans la région.

Après avoir suivi plusieurs cours dans les années 1990 et avoir obtenu ses certifications pour être instructeur en plongée, il a ouvert sa première boutique en 2004, à l'angle des boulevards Mellon et du Royaume.

M. Tremblay a ensuite dû déménager sur la rue Saint-Dominique, à Jonquière, et réduire la superficie de son commerce. Il y a quelques années, un nouveau déménagement s'est imposé, dans des locaux encore plus petits.

Il a finalement dû se résoudre à prendre la décision de fermer la boutique et à se concentrer au développement de ses ventes en ligne. Plusieurs fois, il a vu des clients visiter sa boutique, prendre des renseignements sur les équipements, prendre en photo les étiquettes, et repartir pour aller se procurer le même produit à plus bas prix en commandant sur le Web.

«On ne peut rien faire face à cette concurrence qui est mondiale, avec Internet. J'ai déjà été amer de la situation, mais je suis présentement dans ma phase de résilience», indique celui qui est détenteur d'un baccalauréat en psychologie et qui est aussi professeur de karaté.

Des services maintenus

Il ne cessera cependant pas de donner des cours théoriques et pratiques de plongée. La diversification de ses services, comme l'offre de cours spécialisés (plongée sous glace, par exemple) lui permet d'élargir sa clientèle.

Accès plongée Saguenay organise aussi des excursions avec des plongeurs et des activités de découverte du fjord. En partenariat avec le Musée du fjord, il propose de faire découvrir les fonds marins du Saguenay à partir d'une caméra et d'un micro qui lui permettent d'interagir avec les visiteurs qui se trouvent dans l'embarcation alors qu'il se trouve sous l'eau.

L'acquisition récente d'une nouvelle embarcation, un bateau avec cabine, toilette et chauffage d'appoint, remplacera le bateau pneumatique qu'il utilisait, offrant ainsi plus de confort à sa clientèle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer