Les aéroports régionaux sont «un besoin vital» selon Asselin

L'aéroport de Bagotville... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

L'aéroport de Bagotville

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Les aéroports régionaux sont pour les régions ce que le métro est pour Montréal. Tel est le message que martèle Marc Asselin, maire d'Alma.

« Ce n'est pas un caprice de vouloir les conserver, mais plutôt un besoin vital. Nous préparons le terrain afin de convaincre les gouvernements supérieurs de la nécessité de les maintenir et de trouver des niches de développement. Nous devons être les maîtres d'oeuvre au niveau du maintien et de l'entretien de ces infrastructures. Nous souhaitons que les gouvernements deviennent nos partenaires. »

Marc Asselin et le maire de Roberval, Guy Larouche, ont pris part, jeudi, aux discussions portant sur l'avenir du transporté aérien dans les régions, à Lévis.

« Nous vivons tous les mêmes réalités. Le but n'est pas de critiquer pour critiquer. Il faut trouver des pistes de solution pour se développer. Nous arriverons avec des propositions constructives. Et pour être prêt à temps, il faut être prêts avant », souligne Guy Larouche. 

Dans les principaux constats qui se dégagent de la journée, les participants en sont venus à la conclusion qu'un aéroport municipal ne constitue pas une dépense, mais plutôt un outil de développement économique et de développement du territoire. 

« Dans les autres problématiques, il y a eu des transferts de propriété aux municipalités, mais nous n'avons pas les argents qui s'y rattachent. Il y a beaucoup de besoins en matière d'entretien. Et une ville ne doit pas devoir choisir d'investir entre ses infrastructures, ses égouts et un aéroport. Les aéroports ne doivent pas être pénalisés », poursuit le maire Larouche. 

Le coût des billets d'avion a aussi été au coeur des préoccupations. « On constate que le tarif est relié à l'achalandage. Mais en région, il ne peut pas être le même que dans les grandes villes. Les régions subventionnent le métro de Montréal alors nous demandons l'équité », précise Marc Asselin. 

« Sur le plan touristique, le coût des billets représente aussi des pertes considérables. La liaison entre Bagotville et Sept-Îles coûte plus cher qu'une semaine à Cuba dans un tout inclus. C'est moins cher de voyager en Europe que de rester au Canada », déplore quant à lui le maire de Roberval. 

Le Comité sur les aéroports régionaux se rencontrera après les Fêtes. Dans les prochains mois, il mènera des représentations actives, tant auprès du gouvernement fédéral que du gouvernement du Québec, afin que les préoccupations municipales sur l'avenir du transport aérien régional soient entendues.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer