Le niveau du lac sème l'inquiétude

La porte-parole de Rio Tinto, Xuân-Lan Vu... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

La porte-parole de Rio Tinto, Xuân-Lan Vu

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Est-ce que les forts vents attendus au cours des prochains jours pourraient causer des dommages sur les rives du lac Saint-Jean?

Des riverains qui surveillent le niveau du lac et la météo quotidiennement jugent la situation préoccupante. «Oui, c'est inquiétant avec un niveau du lac à près de 16 pieds et des bourrasques qui pourraient atteindre 70 km/h. Il y a des possibilités de dégâts», mentionne Éric Scullion.

Mardi, le lac était à 15,76 pieds, un niveau jugé élevé pour la période, selon les riverains. Rappelons que le comité des parties prenantes demande un niveau à 15 pieds en automne dans le cadre du renouvellement du programme de stabilisation des berges.

Rio Tinto peut le maintenir jusqu'à 16,5 pieds selon le décret actuel. C'est à ce niveau que se trouvait le lac quand des tempêtes ont fait de lourds dégâts, en novembre 2013.

Un autre riverain, qui anime la page Facebook Riverains en colère, Gérald O'Bomsawin, est du même avis.

«On lève un drapeau. Peut-être qu'il ne se passera rien, mais on aime autant avertir les gens et espérer que Rio Tinto va réagir en abaissant le niveau du lac avant le gros de la tempête. On ne veut pas faire peur au monde, mais seulement les informer du risque potentiel», indique-t-il.

Comme il s'agira de vents d'est, ce sont les rives de Roberval, Mashteuiatsh et Saint-Félicien qui pourraient être touchées par des vagues glaciales.

Situation sous contrôle

Du côté de Rio Tinto, on assure que la situation n'est pas alarmante.

«Nous allons effectuer des déversements au cours des sept prochains jours afin de maintenir le niveau du lac autour de 15, 7 pieds. Oui, la météo prévoit des vents forts, mais on ne peut pas gérer le niveau du lac en fonction des vents potentiels, nous analysons plusieurs facteurs», a indiqué la responsable des communications, Xuân-Lan Vu.

Cette dernière ne croit pas que la température annoncée causera des dommages aux rives. «La situation est sous contrôle et le niveau se situe dans les limites qui nous est permis de le faire. Nous pouvons aller jusqu'à 16,5 pieds. Nous invitons les gens qui ont des inquiétudes ou des questions à téléphoner avec notre service pour en discuter», ajoute-t-elle.

Il est possible de joindre le programme de stabilisation des berges au 418 668-0151

Jean Pedneault prend sa retraite

Le directeur du Programme de stabilisation des berges du lac Saint- Jean de Rio Tinto, Jean Pedneault, prend sa retraite alors que la multinationale est au coeur de discussions avec la région concernant la gestion de ce «réservoir».

Cette retraite, effective à compter du 2 décembre prochain, n'est pas liée à certaines sorties faites par M. Pedneault, dont celle entourant la possibilité de vendre les terrains qui sont en location autour du lac Saint-Jean. «C'est une décision personnelle. M. Pedneault y avait droit et comme les audiences du BAPE ont été retardées, il a décidé de choisir ce moment», a déclaré la porte-parole Xuân-Lan Vu.

Jean Pedneault a été à la direction de ce programme au cours des deux dernières années. Il a remplacé Luc Cyrenne.

Dans un communiqué transmis à l'interne, le directeur général d'Énergie électrique, Jean-François Gauthier, a indiqué que «nous avons entrepris le processus visant à trouver un nouveau directeur qui prendra en charge le Programme et qui assurera la continuité avec les démarches déjà entreprises. Jusqu'à la nomination de son remplaçant, j'assurerai la direction du Programme de stabilisation des berges. Afin de permettre une transition adéquate, Jean nous a néanmoins assurés de son entière collaboration», peut-on lire. Louis Potvin

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer