Pierre Lavoie, Éric Dufour et Gilbert Grimard

Trois vice-présidents influents pour le Comité de la Consol

Aline Lavoie a été nommée présidente du Comité... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Aline Lavoie a été nommée présidente du Comité pour l'avenir du site de la Consol lors de la première rencontre du nouveau conseil d'administration de l'organisme, élu au début du mois de novembre.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Comité pour l'avenir du site de la Consol (CASC) s'est adjoint trois vice-présidents d'influence pour faire avancer son projet de développement de 10 M$ de l'ancien site industriel de la papetière de Port-Alfred, à La Baie: Pierre Lavoie aux communications, Éric Dufour aux finances et Gilbert Grimard aux infrastructures. Aline Lavoie, qui a porté le dossier depuis plus de six ans, devient présidente de l'organisation.

Un nouveau conseil d'administration a été formé à l'occasion de l'assemblée générale de l'organisme, tenue le 7 novembre. Les membres présents ont procédé à l'élection de 13 administrateurs.

Pierre Lavoie, cofondateur du Grand défi Pierre Lavoie, Éric Dufour, vice-président régional de Raymond Chabot Grant Thornton, et Gilbert Grimard, président du Parti libéral du Québec et ancien entrepreneur dans le domaine de la construction, ont alors présenté leur candidature par procuration.

«Comme OSBL, on doit démontrer qu'on a la capacité de mener ce projet qui est rendu à maturité. On change d'étape et on sentait le besoin d'aller chercher des personnes qui connaissent le projet et qui sont connues dans leur milieu. Nous avons nos points forts et nous devions cibler nos points faibles pour montrer notre crédibilité», a souligné la présidente, Aline Lavoie, lors d'un entretien téléphonique avec Le Quotidien. Elle les avait auparavant approchés pour solliciter leur candidature.

Mercredi dernier, les membres du nouveau conseil d'administration se sont réunis pour procéder à l'élection aux différents postes déjà existants et à d'autres nouvellement créés.

Changements au CA

Mme Lavoie, impliquée depuis les débuts au sein de l'organisme, et qui est souvent intervenue dans les médias comme porteuse du dossier, est devenue présidente du CASC pour la première fois. «Je suis à la retraite et je n'avais pas cherché à être présidente, car on n'a pas besoin de titre pour parler, écouter et consulter les gens», a-t-elle exprimé.

Elle a accepté de porter le titre étant donné le moment charnière auquel se trouve actuellement le projet, l'ancien site industriel devant être cédé prochainement à Saguenay (voir encadré).

L'ex-président Éric Tremblay, enseignant en philosophie au Cégep de Chicoutimi, demeure pour sa part au sein du CA du CASC.

Carol Gagné demeure vice-président exécutif de l'organisation. Trois postes de vice-présidents sectoriels ont été ajoutés pour accueillir les nouveaux membres élus, Gilbert Grimard, ainsi que les Baieriverains Pierre Lavoie et Éric Dufour.

Démarches

Le nouveau conseil d'administration se penchera au courant de ses prochaines réunions sur le projet élaboré à la suite de consultations citoyennes, du partenariat d'entreprises privées et de l'accompagnement de la Chaire en éco-conseil de l'Université du Québec à Chicoutimi.

La mise en valeur du site, telle que présentée en octobre, prévoit un projet orienté autour de l'accès public et de la vie communautaire, ainsi que de l'interprétation historique et des activités récréo-sportives.

La recherche de subventions se poursuit auprès de différents ministères tout comme les démarches entreprises auprès des élus de différents paliers de gouvernement.

Les saines habitudes de vie à l'avant-plan

Comme vice-président aux communications, Pierre Lavoie compte user de son carnet de contacts pour faire avancer le projet et mettre de l'avant les saines habitudes de vie dans le développement du site.

Pierre Lavoie, qui a travaillé 14 ans à l'ancienne papetière, tenait à s'impliquer au sein du Comité pour l'avenir du site de la Consol (CASC) malgré son horaire chargé. Le Baieriverain d'adoption est attaché à son milieu: en dépit de plusieurs allers-retours hebdomadaires à Montréal et de ses nombreux déplacements à travers la province, il a toujours tenu à demeurer dans sa communauté.

«Je suis fier de contribuer à faire de ce site quelque chose qui va respecter la volonté des citoyens», a-t-il souligné lors d'un entretien téléphonique.

L'un des trois volets du projet, celui des activités récréo-sportives, l'intéresse particulièrement. L'endroit pourrait devenir un site phare des saines habitudes de vie par ses aménagements. «La société change et il y a des enveloppes disponibles, des subventions qui n'existaient pas il y a quelques années», a-t-il ajouté.

Le docteur baieriverain Dominic Gagnon, responsable du Cube de marche de La Baie, le premier club de marche du Grand défi Pierre Lavoie qui a vu le jour dans la province, fait aussi partie des nouveaux administrateurs du conseil d'administration du CASC.

«La promotion des saines habitudes de vie est une cause qui me motive beaucoup. Ce site pourrait devenir un endroit de proximité lié par les pistes cyclables, qui offrirait des infrastructures pour en faire un lieu de rassemblement, ce que nous n'avons pas à La Baie», a souligné le médecin ambassadeur des saines habitudes de vie, aussi membre du comité formé par le député de Chicoutimi-Le Fjord visant à faire de Saguenay la capitale canadienne des saines habitudes de vie.

Le terrain bientôt cédé officiellement

La cession de l'ancien site de la Consol de Produits forestiers Résolu (PFR) à Saguenay devrait se concrétiser officiellement prochainement.

Selon les informations du Quotidien, la signature officielle des documents devrait avoir lieu le 30 novembre ou dans les journées qui suivent.

Le directeur des affaires publiques de PFR, Karl Blackburn, confirme que les deux parties s'étaient donné cette date comme échéancier pour «passer au travers du processus légal» relié à la cessation du terrain pour une somme symbolique.

Un accord de principe avait été conclu, plus tôt cet automne, entre les deux parties, et officialisé au début du mois d'octobre par le comité exécutif de Saguenay.

M. Blackburn ajoute que PFR songe à organiser un événement formel pour souligner la signature de l'accord, qui pourrait prendre la forme d'une plaque remise lors d'un événement organisé en décembre, par exemple.

Luc Boivin, conseiller municipal à La Baie et membre du comité exécutif de Saguenay, a pour sa part mentionné que le processus suivait son cours, tel que prévu, et qu'une date de signature ne lui avait pas encore été communiquée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer