• Le Quotidien > 
  • Actualités 
  • > Aspirants policiers autochtones: les frais d'inscription désormais remboursés 

Aspirants policiers autochtones: les frais d'inscription désormais remboursés

Les aspirants policiers autochtones devaient payer 25 357 $ pour leur... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les aspirants policiers autochtones devaient payer 25 357 $ pour leur inscription à l'École nationale de police, une somme trois fois plus élevée que celle déboursée par les non autochtones. Cette situation vient toutefois de changer.

Mercredi, le député de Lac-Saint-Jean et porte-parole du Parti québécois en matière d'éducation et d'affaires autochtones, Alexandre Cloutier, a obtenu l'assurance du gouvernement qu'il remboursera, à l'avenir, les coûts liés à la formation des policiers autochtones. C'est que depuis deux ans, ce sont les étudiants eux-mêmes qui devaient payer, alors qu'auparavant, les Conseils de bande s'en chargeaient.

Plus de 40000 $

Les étudiants inscrits à l'Attestation d'études collégiales en techniques policières (Premières Nations) au Collège d'Alma devaient payer des frais d'admission de 17 500 $, auxquels s'ajoutait une facture de 25 357 $ au moment de l'inscription à l'École nationale de police du Québec. C'est donc dire que ces aspirants policiers déboursaient un montant de plus de 40 000 $ dans l'espoir de devenir policiers. Une partie de cette somme pouvait toutefois être remboursée par un corps de police, si un étudiant recevait une promesse d'embauche avant de commencer Nicolet.

Ce sont les Conseils de bande qui déboursaient auparavant les sommes liées à l'admission à l'AEC au Collège d'Alma. Or, depuis deux ans, les Conseils ont cessé de payer. « Nous étions un peu pris là-dedans, explique le directeur d'Expertis Formation continue au Collège, Patrick Girard. Seulement trois de nos 14 étudiants cette année étaient soutenus par leur Conseil de bande. On trouvait la situation inéquitable. On bloquait des aspirations avec des coûts énormes. Nous avons perdu des étudiants. »

Décision rétroactive

La décision du gouvernement est rétroactive, c'est-à-dire que les étudiants qui ont payé cette année seront remboursés. Les Conseils de bande qui ont également payé seront aussi remboursés.

« Il aura fallu que je pose une question à l'Assemblée nationale pour que le gouvernement commence à s'intéresser à la formation des policiers autochtones, affirme Alexandre Cloutier dans un communiqué. C'est tout de même étonnant de voir que le gouvernement n'était même pas au courant des sommes que devaient débourser ces étudiants, alors que depuis un an, on ne parle que des relations entre les corps policiers et les communautés autochtones. »

Du côté du Collège d'Alma, on espère être en mesure d'attirer de « 15 à 20 candidats solides et sérieux » dès l'an prochain, pour cet AEC de 900 heures, seule formation en français spécifiquement destinée aux aspirants policiers autochtones au Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer