Budget de 14M$ pour la MRC du Fjord-du-Saguenay

Gérald Savard, préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Gérald Savard, préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Le conseil de la MRC du Fjord-du-Saguenay a adopté, mercredi soir, un budget équilibré de 14 M$ pour l'exercice 2017, en hausse de 10,2% comparativement à l'an dernier. L'exercice prévoit le maintien du taux de la taxe foncière à 45 cents du 100$ d'évaluation.

Selon le préfet Gérald Savard, la hausse importante du budget s'explique par la perception de nouveaux revenus de l'ordre de 871 000$ provenant de la mise en exploitation du parc éolien Rivière-du-Moulin. Ces revenus nouveaux serviront à défrayer une partie du capital et les intérêts du prêt de 14 M$ qu'a contracté la MRC pour sa prise de participation au projet d'aménagement de 32 des 175 éoliennes aménagées dans la Réserve faunique des Laurentides.

La gestion des baux de villégiature en territoire non organisés, avec une hausse de revenus de 340 000$, dont la moitié (176 000$) seront remis au gouvernement du Québec, ainsi qu'une somme de 300 000$ supplémentaires reliée aux revenus provenant des ressources naturelles, contribue à la hausse du budget.

La mise à mort de la Conférence régionale des élus et la distribution des enveloppes résiduelles procureront un revenu supplémentaire de 300 000$ en 2017, ce qui portera à 827 000$ les sommes récoltées en trois ans.

Dans la colonne des dépenses, le conseil accorde 100 000$ de plus au service du développement économique, ce qui portera l'enveloppe à 375 000$. La prise en charge par la nouvelle régie de gestion des matières résiduelles des 13 municipalités entraîne une dépense supplémentaire de 288 000$ pour la confection d'études en vue de la mise en exploitation en décembre 2017 du nouveau site d'enfouissement d'Hébertville.

Commentant les projets à venir, le préfet Savard a indiqué que la gestion des déchets, le développement touristique et les projets territoriaux seront les trois priorités de l'exercice 2017. «Parmi les étapes qui nous restent à franchir dans le dossier des déchets, il y aura en avril prochain l'octroi d'un nouveau contrat de collecte ainsi que la réalisation d'une étude portant sur l'organisation du transport en prévision de l'ouverture du site d'Hébertville», a déclaré M. Savard.

Au sujet du tourisme, ce dernier ajoute que la MRC travaillera à développer davantage les activités touristiques sur les territoires non organisés en confiant à une firme de consultants une étude portant sur le potentiel de projets à réaliser. La restauration des bâtiments du site patrimonial de Bardsville se poursuivra avec une enveloppe de 300 000$.

La MRC mettra plus d'efforts pour aider les entreprises présentes en octroyant une somme supplémentaire de 100 000$ au Fonds de développement territorial afin de venir en aide à des projets de plus de 250 000$.

Soulignons que la richesse foncière uniformisée des treize municipalités pour le rôle 2016 s'établit à 3,2 G$.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer