Guy Larouche dresse un bilan positif de 2016

Guy Larouche... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Guy Larouche

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La Ville de Roberval veut poursuivre en 2017 ce qu'elle a effectué au cours de 2016 afin de favoriser les investissements dans la localité.

Le maire Guy Larouche a dévoilé cette intention dans son discours portant sur la situation financière. Il considère que l'année 2016 « a été riche en réalisation, à commencer par les travaux d'infrastructure de la quatrième phase du boulevard Marcotte, entre la rue Saint-Alphonse et l'avenue Gagnon, incluant les rues Rachelle, Lesage, du Parc et Tremblay. Nous avons aussi procédé aux travaux de réfection et pavage de la Route Roberval et au pavage d'une partie du Rang 1 Nord », a-t-il donné comme exemple.

Projets retardés

Par contre, certains projets ont été retardés d'une année comme la réfection du Centre sportif Benoit-Lévesque au coût de 8,5 millions. La Ville attend toujours une aide financière. « Nous comptons aussi réaliser les travaux de réfection du centre culturel, la relocalisation du centre d'archives ainsi que les travaux de la conduite de refoulement d'égouts sur le boulevard de l'Anse jusqu'à Val-Jalbert. Nous désirons débuter la construction du boulevard urbain en 2017. Nous sommes à l'affût de tous les programmes gouvernementaux susceptibles de nous aider financièrement à l'amélioration de nos infrastructures (aqueduc, égouts, routes). Nous maintiendrons les sommes allouées au pavage de nos rues, routes et pour la voirie rurale », a-t-il livré. 

Baisse du taux de taxe

Rappelons que l'année 2016 a été marquée par une baisse du taux de taxation de 25 cents du 100 $ d'évaluation. 

« Des démarches afin de faire inclure le nouveau centre de détention au rôle d'évaluation nous ont permis de recevoir un montant de 1,5 million $ en 2015 et d'inclure au budget 2016 un montant de 2,3 M $, et ce, pour les années suivantes également. L'impact direct pour la Ville de Roberval a été une baisse historique du taux de taxation résidentielle de 0,25 $ équivalent à une diminution moyenne de 350 $ par résidence. Le taux passe de 1,29 $ à 1,04 $. Depuis 2013, la Ville de Roberval a pu descendre le taux de 0,39 $ », a soulevé Guy Larouche. Est-ce que le conseil sera tenté de l'abaisser surtout dans le contexte du dépôt du nouveau rôle triennal d'évaluation ? La réponse lors de l'adoption du budget en décembre.

Réalisations

Le maire a énuméré plusieurs implications et réalisations faites au cours de l'année, dont la relocalisation de plusieurs organismes avec l'achat d'une école, le dépôt du résultat des travaux sur l'avenir du couvent des Ursulines, les programmes de soutien financier pour implanter des commerces au centre-ville et le renouvellement d'une convention collective.

En 2015, l'année financière s'était soldée par un surplus de 1,2 M $ sur un budget de 17 M $. Pour l'exercice en cours, le surplus oscillera autour de 500 000 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer