Des guides pour la pêche sur glace

La pêche blanche pourrait être exceptionnelle d'ici trois... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

La pêche blanche pourrait être exceptionnelle d'ici trois ou quatre ans avec le phénomène de recrutement des petits sébastes.

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des années exceptionnelles pour la pêche pointent à l'horizon sur le Saguenay. Et pour bien saisir cette opportunité de développement économique, le Saguenay-Lac-Saint-Jean doit rehausser sur-le-champ son produit d'appel, estime le défenseur de la faune Rémi Aubin. Première étape: former davantage de guides certifiés et ajouter des cours spécifiques à la pêche sur glace en hiver.

Rémi Aubin propose de bonifier la formation des... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 1.0

Agrandir

Rémi Aubin propose de bonifier la formation des guides de chasse et de pêche en proposant des cours spécifiques sur la pêche sur glace.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

«D'ici quelques années, on aura une qualité de pêche supérieure à celle des années antérieures sur le Saguenay, soutient Rémi Aubin. Avec l'arrivée du bar rayé, le Saguenay pourrait devenir une destination pour ce poisson combatif, comme la Gaspésie. Quand ça va ouvrir, on va faire nos choux gras. Aussi, le phénomène de recrutement des petits sébastes est très prometteur.»

M. Aubin propose de développer des cours spécifiques sur la pêche hivernale afin de bonifier la formation des guides de pêche. Il a discuté de ce projet avec des intervenants du Centre de formation professionnelle (CFP) du Fjord et déjà, certains cours ont été ajoutés (voir encadré). «On a la chance d'avoir une formation pour de futurs guides de chasse et pêche. C'est important d'offrir un service à la hauteur, été comme hiver. Des cours spécifiques à la pêche sur glace seraient un excellent complément», fait valoir M. Aubin.

«Il faut se préparer à répondre à la demande et développer un produit d'appel. L'industrie pousse. Avec une pêche bien gérée et bien encadrée, on va assurer la pérennité des espèces», ajoute le président de Promotion pêche et propriétaire de L'Accommodation des 21.

Selon Rémi Aubin, cette formation pourrait répondre à une problématique vécue par plusieurs guides, en prolongeant leur période de travail. «Si ces guides étaient formés pour l'hiver aussi, ça pourrait avoir des retombées importantes sur l'emploi», s'enthousiasme-t-il.

Comme autres mesures, Rémi Aubin propose l'aménagement de nouvelles descentes de bateau.

Guides amateurs

Par ailleurs, Rémi Aubin s'inquiète de l'avènement de guides amateurs. «Ça prend des guides avec une assurance de responsabilité civile, des cours de secourisme et de sauvetage en milieu marin et des connaissances approfondies du plan d'eau et de ses organismes. Ça demeure une ressource fragile», insiste Rémi Aubin.

«Il va être important de veiller à l'arrivée de nouveaux guides de pêche. Il faut assurer une qualité des services», a conclut M. Aubin.

Le CFP du Fjord bonifie sa formation

En plus du diplôme d'études professionnelles (DEP) en Protection et exploitation de territoires fauniques, le Centre de formation professionnelle (CFP) du Fjord offre désormais une attestation d'études professionnelles (AEP) pour les guides de chasse et de pêche. Et dans ces deux formations, plusieurs heures seront dédiées à la pêche blanche.

Ces ajouts ont été réalisés dans un souci constant de répondre aux besoins du milieu et des employeurs, explique Dominic Simard, coordonnateur au développement pour ces programmes. «C'est un métier en développement. Nous sommes à l'écoute du milieu et des employeurs pour développer nos programmes et nous continuerons de l'être», a-t-il affirmé, en entrevue téléphonique.

M. Simard reconnaît par ailleurs que les propositions de Rémi Aubin ont eu un rôle à jouer dans la bonification des programmes, tout comme les recommandations des employeurs et la demande de la clientèle. D'autres ajouts sont possibles.

Selon Dominic Simard, la clientèle européenne est particulièrement intéressée par ces programmes, qui sont en phase de recrutement.

Un autre appui

Invité à commenter la proposition de Rémi Aubin, le directeur général de Contact Nature Rivière-à-Mars, Marc-André Galbrand, s'est aussi dit favorable et ouvert à une collaboration future avec le CFP du Fjord.

«Notre mission est la promotion, la mise en valeur et la saine gestion de la ressource, alors ça va de soi pour nous d'appuyer ce genre d'idées. Il est important d'avoir des guides qui connaissent bien la ressource et qui sont soucieux de la protection du milieu», a-t-il partagé.

Quant à Pêche Aventures Saguenay, les responsables n'ont pas rendu les appels du Quotidien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer