Élections municipales à Saguenay: Dominic Girard en réflexion

Le candidat aux élections municipales de 2013, Dominic... (Archives Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le candidat aux élections municipales de 2013, Dominic Girard, a perdu par 15 voix aux mains de son adversaire Jonathan Tremblay.

Archives Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Dominic Girard, qui a perdu par 15 voix aux mains de Jonathan Tremblay lors des élections de 2013 à Saguenay, songe à se présenter à nouveau l'an prochain. S'il se lance, il pourrait représenter une menace pour la conseillère de Shipshaw, Julie Dufour, qui serait candidate dans le même district, dans la foulée du redécoupage électoral.

On sait que Shipshaw est l'un des quatre quartiers qui seront engloutis par une circonscription voisine. Les électeurs de Shipshaw, du quartier des Peintres, de Jonquière-Nord et du secteur de l'Orée des bois seront regroupés. Le nombre de conseillers passera de 19 à 15.

Lors du dernier scrutin municipal, Dominic Girard avait mené une chaude lutte à Jonathan Tremblay. Les résultats avaient fait l'objet d'un recomptage judiciaire. Citoyen de Jonquière-Nord, le candidat Girard avait très bien fait dans ce secteur, forçant ainsi son adversaire à y mener une campagne active. Certains observateurs croient que s'il se présente, Dominic Girard, un enseignant de profession, aurait de très bonnes chances de rafler le district remodelé.

Interrogé à ce sujet, le principal intéressé confie qu'une deuxième tentative n'est pas exclue. Il ne ferme pas la porte à une candidature, toujours comme indépendant, mais signale que le contexte actuel n'est peut-être pas le meilleur pour faire le saut en politique. Dominic Girard enseigne dorénavant à temps plein en ventes au Centre de formation professionnelle de La Baie. Celui qui porte également le chapeau de conférencier sur la persévérance et la réussite et qui est papa d'une petite fille de deux ans et demi se donne du temps pour réfléchir.

«Je vais être franc avec vous, ça mijote encore. J'ai vécu une belle expérience la dernière fois, malgré le fait que j'avais une petite équipe formée de peu de gens qui avaient de l'expérience en politique. Je sais que mes chances seraient bonnes si j'y allais», convient Dominic Girard, qui n'a aucune envie de se coller au Parti des citoyens de Saguenay (PCS) ni à l'Équipe du renouveau démocratique (ERD).

Téléphones

La réflexion de Dominic Girard intéresse particulièrement certaines personnes. Il confie que Julie Dufour lui a donné un coup de fil pour connaître ses intentions. Il a récemment dîné avec Jonathan Tremblay pour discuter de la nouvelle carte électorale. Les deux hommes ont un respect mutuel et la chaude lutte qu'ils se sont livrée lors de la dernière campagne n'a pas envenimé leurs relations. Dominic Girard est passé à un cheveu de représenter ses concitoyens au conseil de ville, mais n'est pas du genre à bomber le torse et demeure philosophe.

«Ça a amené Jonathan à faire beaucoup d'efforts et à prendre des engagements dans mon quartier et le fait qu'il ait été élu a probablement permis à Jonquière-Nord d'obtenir un meilleur traitement», constate-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer