Association régionale de la dysphasie: un gala pour célébrer ses 30 ans

L'Association québécoise de la dysphasie, région Saguenay-Lac-Saint-Jean, soulignera... (Photo courtoisie)

Agrandir

L'Association québécoise de la dysphasie, région Saguenay-Lac-Saint-Jean, soulignera son 30e anniversaire de belle façon avec la tenue d'un gala «À chacun son étoile», samedi, à la salle des Chevaliers de Colomb, sur la rue Fay à Arvida. Guillaume Côté et Jacob Girard montrent ici l'une des belles étoiles faites à la main qui seront remises aux jeunes de l'association.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Association québécoise de la dysphasie, section Saguenay-Lac-Saint-Jean, soulignera son 30e anniversaire de belle façon avec la tenue d'un gala «À chacun son étoile» qui aura lieu samedi, à la salle des Chevaliers de Colomb, sur la rue Fay à Arvida.

À cette occasion, 21 enfants recevront une étoile fabriquée à la main devant plus de 150 personnes, famille et amis afin de souligner leur détermination et leur persévérance. La dysphasie est un trouble de la parole résultant d'un dysfonctionnement neurologique, qui affecte la communication verbale des enfants (expressive, réceptive et syntaxique). L'orthophonie permet de traiter partiellement ce trouble primaire qui sera toutefois présent tout au long de leur vie.

C'est d'ailleurs pour reconnaître et mettre en valeur tous les efforts et les talents de ces jeunes dysphasiques que l'association leur déroulera le tapis rouge. «Tout enfant mérite d'être félicité et valorisé. C'est pourquoi, j'ai pensé à cette soirée gala sous le thème «À chacun son étoile», car on ne leur dit jamais assez comment ils sont bons et courageux, et ce, dans plusieurs domaines de leur vie», souligne Sylvie Gagné, instigatrice du projet et administratrice responsable du gala.

«Nos jeunes dysphasiques méritent d'être reconnus autant pour leurs efforts que pour leurs talents parce qu'on sait qu'ils éprouvent des difficultés et qu'ils ont certaines limitations. Je voulais qu'on reconnaisse leurs efforts et j'ai eu l'idée d'organiser un gala durant lequel les enfants feront des présentations de leurs talents, soit sur place ou par vidéos. Chacun recevra une étoile pour les féliciter de leurs efforts et de leur progrès et pour augmenter leur estime de soi afin qu'ils soient fiers d'eux-mêmes.»

L'association compte plus de 40 familles entre lesquelles se tissent de belles amitiés. «On est comme une grosse famille et les enfants savent qu'ils ne sont pas jugés.»

La dysphasie est encore méconnue. Les jeunes aux prises avec ce trouble peuvent éprouver de la difficulté à trouver les mots, avoir une grande difficulté à écrire, prononcer des paroles incompréhensibles ou avoir un discours incohérent, avoir de la difficulté à comprendre un texte écrit ou à comprendre la notion de temps et d'espace. Par conséquent, les jeunes ayant reçu un diagnostic de dysphasie éprouvent plusieurs difficultés en milieu scolaire qui continue à l'âge adulte en milieu de travail. De grands efforts doivent être déployés à chaque instant.

L'association a pour mission de favoriser une meilleure connaissance de la dysphasie et de promouvoir les services d'aide aux personnes atteintes ainsi qu'à leurs parents. Elle informe les parents de leurs droits, des services et activités offerts aux jeunes durant l'année. Pour informations, composez le 418-548-0529.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer