• Le Quotidien > 
  • Actualités 
  • > Pérennité financière de l'UQAC: plusieurs solutions en mode d'implantation 

Pérennité financière de l'UQAC: plusieurs solutions en mode d'implantation

Dominique Bouchard... (Archives, Olivier Samson Arcand)

Agrandir

Dominique Bouchard

Archives, Olivier Samson Arcand

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La direction de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) réagit à la décision des syndicats de se retirer du comité de pérennité financière. Elle souligne que cette position est survenue au tout début de la sixième et dernière rencontre de travail présidée par le vice-recteur aux finances, Dominique Bouchard.

Il s'avère que les dirigeants des syndicats de chargés de cours, personnels de bureau et professionnels ont décidé de ne plus être associés au comité. Par contre, selon le communiqué de l'université, plusieurs autres membres, dont des professeurs, ont complété la rencontre. Une trentaine de pistes de solutions ont été identifiées et le vice-recteur aux ressources affirme que certaines sont en ce moment en mode d'implantation.

«Plusieurs des solutions envisagées sont par ailleurs déjà en cours d'implantation et la direction conçoit que les syndicats ne souhaitent pas participer à la mise en place de celles-ci», a déclaré le vice-recteur.

Solutions proposées

Dans les solutions proposées, le comité a identifié la nécessité de revoir les façons de faire pour le recrutement des étudiants avec une stratégie déployée auprès de la clientèle dans les écoles secondaires. Le développement de la formation à distance est un autre élément identifié par le comité de travail en plus de la mise en place de programmes de bourses améliorés.

L'Université envisage de plus la mise en place d'une campagne de notoriété ainsi que le développement de nouveaux outils de démarchage pour «soutenir le financement de l'innovation et de la recherche».

«Les séances de travail du comité ont été profitables pour l'UQAC et les solutions proposées sont en lien direct avec notre mission d'enseignement, de recherche et de création. Je tiens à mentionner que je suis fier de la qualité de la réflexion et du travail réalisé par tous les membres», a tenu à préciser M. Bouchard.

Première réplique

Le communiqué émis mercredi en réponse à la décision des syndicats de se dissocier de la direction est la première véritable réplique de la haute direction à la campagne menée par tous les syndicats contre le renouvellement de mandat du recteur Martin Gauthier. Les syndicats considèrent que ce comité n'a tout simplement pas été en mesure de débattre de problématiques relevant du rectorat qui contrôle l'ensemble des activités à l'intérieur de la communauté universitaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer