Saint-Honoré en mode séduction

Une trentaine d'exposants ont pris part à la... (Photo Le Quotidien, Yohann Gasse)

Agrandir

Une trentaine d'exposants ont pris part à la deuxième édition de la Foire domiciliaire de Saint-Honoré, qui s'est déroulée au centre récréatif de la municipalité dimanche.

Photo Le Quotidien, Yohann Gasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une trentaine d'exposants ont pris part à la deuxième édition de la Foire domiciliaire de Saint-Honoré, dimanche.

Romain Riverin, directeur au développement à la corporation... (Photo Le Quotidien, Yohann Gasse) - image 3.0

Agrandir

Romain Riverin, directeur au développement à la corporation Développement Saint-Honoré, observe une reprise progressive de l'industrie de la construction dans la ville.

Photo Le Quotidien, Yohann Gasse

La municipalité, qui a maintenant le statut de ville, connaît un développement accéléré depuis quelques années, et elle souhaite encore accueillir de nouveaux résidants.

Des promoteurs des quartiers en développement, des entrepreneurs, assureurs et vendeurs étaient réunis au centre récréatif de Saint-Honoré, de 10 h 30 à 15 h 30, pour rencontrer de potentiels acheteurs.

La municipalité surfe encore sur la vague de son boom immobilier des dernières années, qui a atteint son sommet en 2012-2013. De 2008 à 2013, 600 nouvelles résidences ont été construites, a indiqué Romain Riverin, directeur au développement à la corporation Développement Saint-Honoré, rencontré sur place.

Présentement, six secteurs urbains proposent des terrains, en plus d'un secteur rural et de deux secteurs de villégiature. «À Saint-Honoré, les gens peuvent avoir un terrain 30% plus grand, pour 30% moins cher», a illustré le directeur, en comparaison avec Saguenay.

Si 2015 a été plus difficile, comme partout dans la province dans l'industrie de la construction et dans le secteur immobilier, 2016 a permis une reprise progressive à Saint-Honoré. «Nous observons déjà une augmentation de 54% par rapport à l'année précédente», a ajouté M. Riverin.

Jeunes familles

Plusieurs jeunes familles sont attirées par les différents avantages offerts par Saint-Honoré. Par ailleurs, selon les données de Statistiques Canada, tirées du dernier recensement de 2011, l'âge médian de la population de Saint-Honoré est de 37,9 ans, alors qu'il est de 41,9 ans dans la province.

Carl Laberge, l'un des membres de l'équipe du promoteur Placements Norm-Al, du Domaine des Grands boisés à Saint-Honoré, constate que les jeunes familles sont attirées par le coût moins élevé des terrains et par la proximité de la municipalité avec Saguenay. «Les terrains sont plus grands, les voisins sont plus éloignés, et il reste de l'argent aux gens pour se construire un garage, par exemple», a mentionné celui qui est directeur général de Port Saguenay et qui était venu donner un coup de main, dimanche, à son père, promoteur du développement.

Services offerts

Saint-Honoré, qui a obtenu le statut de ville en janvier 2016, doit maintenant déployer ses services pour répondre aux besoins de la population grandissante.

Le directeur au développement Romain Riverin explique que la municipalité augmente l'offre de loisirs et aménage les infrastructures appropriées. Saint-Honoré déploie aussi des mesures pour attirer des entrepreneurs.

L'hôtel de ville, qui est en plein agrandissement, a engagé récemment du personnel. L'image de la Ville ainsi que celle de son site Internet sont aussi appelées à changer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer