Route 155 : au tour des poids lourds de se mobiliser pour le cellulaire

Dany Morin est président du comité «Le cellulaire... (Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay)

Agrandir

Dany Morin est président du comité «Le cellulaire partout pour tous».

Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Après les automobilistes, à la mi-septembre, c'est au tour des poids lourds de se mobiliser pour revendiquer la téléphonie cellulaire sur la route 155.

Le 14 novembre, ils seront des dizaines à circuler par convoi sur la 155, entre Chambord et Lac-Édouard. Le cortège quittera Chambord à 9 h et parcourra une centaine de kilomètres. Les participants circuleront à des vitesses de 80 à 85 km/h.

« Les camionneurs ont le besoin et la nécessité d'avoir recours au cellulaire dans ce secteur. Il n'y en a pas un qui n'a pas une histoire à raconter à propos d'une panne, d'un accident ou tout autre événement dans ce secteur » affirme Dany Morin, instigateur de la démarche et président du comité « Le cellulaire partout pour tous ».

L'homme d'affaires réclame une tour sur la Zec La Lièvre. Il estime qu'elle réglerait du même coup les problèmes similaires que rencontrent les citoyens de La Doré, la Branche-Ouest et Obedjiwan.

« Dans la Zec, il y a 28 000 passages par année. On y retrouve la montagne la plus haute de la région. Il y a plusieurs vacanciers et villégiateurs. Personnellement, ça fait quelques fois que je porte secours à des gens. Je trouve ça anormal que l'on ne puisse pas contacter les services d'urgence lorsque nous en avons besoin », poursuit M. Morin.

« À Montréal, on entend parler de l'échangeur Turcot sans arrêt depuis deux semaines. C'est une infrastructure très importante. Pour nous, c'est la même chose avec la téléphonie cellulaire. Ça doit s'inscrire dans le programme des infrastructures et être payé par le gouvernement. »

Il y a quelques semaines, plus d'une cinquantaine d'automobilistes ont pris part à la première manifestation du genre. La route n'a pas été bloquée, mais la circulation s'est faite au ralenti. Dans les prochains mois, les motoneigistes et quadistes emboîteront le pas et tiendront une activité de revendication.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer