L'utilité de Jonquière-Médic reconnue

L'organisme de soins à domicile Jonquière-Médic voit ses chances de maintien de... (123RF.com)

Agrandir

123RF.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'organisme de soins à domicile Jonquière-Médic voit ses chances de maintien de services augmenter avec la reconnaissance officielle de son utilité par la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) et le ministre de la Santé Gaétan Barrette.

«C'est une excellente nouvelle. En 34 ans d'existence, c'est la première fois que ça arrive», commente en entrevue téléphonique le président du conseil d'administration Berhnard Simard, qui a rencontré le ministre à Québec mardi. L'organisation a confirmé la nouvelle par communiqué jeudi soir, après que le président de la FMOQ Louis Godin ait fait l'annonce officielle, lors d'un colloque avec les médecins de la région à Alma, que Jonquière-Médic obtenait une dérogation pour la fidélisation des patients.

«C'était un des points litigieux dans la loi 20, explique M. Simard. Autrement dit, les visites des médecins du service ne seront pas comptabilisées dans le taux de traitement des patients des médecins de famille, qui doivent atteindre 80% pour ne pas être pénalisés financièrement. À court terme, cela va nous permettre de garder nos médecins. Il y en a deux qui sont partis, et ç'a donné un coup. On les comprenait, parce qu'ils avaient l'impression de jouer dans les plates-bandes de leurs collègues. Ce ne sera plus le cas.»

Actuellement, six professionnels travaillent chez Jonquière-Médic, et un septième songe à revenir. La prochaine étape est d'assurer leur rémunération. «La porte est ouverte», assure Berhnard Simard.

L'organisme doit vérifier le pourcentage de visites effectuées chez des patients en perte d'autonomie sévère, l'un des objectifs de la loi 20 qui menaçait au départ la survie du service. Cela lui permettrait de bien se faire voir auprès de M. Barrette. Celui-ci comprendrait mieux maintenant le fonctionnement de Jonquière-Médic, grâce à l'entretien de mardi, et pourrait même passer quelques heures dans la clinique lors de sa prochaine visite dans la région.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer