La direction du CIUSSS rejette les critiques

France Guay, présidente du conseil d'administration du CIUSSS,... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

France Guay, présidente du conseil d'administration du CIUSSS, et Martine Couture, diresctrice générale de l'organisation, rejettent les accusations portées par l'ex-vice-présidente Joan Simard.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La haute direction du Centre intégré universitaire de santé et services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean a rejeté avec vigueur les positions de la vice-présidente démissionnaire du conseil d'administration, Joan Simard, qui dénonçait la centralisation à outrance du système de santé. Ses critiques à l'endroit de la présidente-directrice générale, Martine Couture, à qui elle reproche un manque de transparence à l'endroit des administrateurs, ont été aussi dénoncées.

Dans l'entrevue qu'elle accordait au Quotidien mardi soir pour justifier cette démission, Joan Simard est revenue sur une altercation verbale avec Martine Couture dans le cadre des travaux du conseil. Elle avait alors soulevé la question de l'embauche de la fille de Mme Couture comme avocate au CIUSSS et surtout le fait que les administrateurs avaient appris la nouvelle par les médias.

Au cours d'une rencontre en présence de la présidente du conseil d'administration, France Guay, Martine Couture a rétabli la chronologie des événements et rappelé que pendant tout le processus d'embauche de sa fille, elle avait respecté intégralement les règles de conduite édictées par le gouvernement. De plus, l'affaire a été soumise au comité d'éthique de secrétariat des emplois supérieurs du gouvernement du Québec qui a confirmé que la démarche avait été sans fautes.

Démarches nécessaires

Selon ce qui ressort des explications de Martine Couture, l'information a été publiée par les médias avant que le comité de gouvernance du conseil d'administration du CIUSSS n'ait livré son rapport aux autres membres du conseil d'administration.

Malgré cet élément, Martine Couture considère qu'elle a fait les démarches nécessaires pour informer la vice-présidente et répondre à ses questions à sa demande.

Interrogée sur l'altercation verbale ou des propos qu'elle aurait tenus à l'endroit de Joan Simard, Martine Couture a assuré que pendant toute sa carrière, elle avait toujours tenu un langage correct. Elle a confirmé avoir fourni des explications sur toute cette affaire lors des travaux du conseil en privé avec fermeté, tout en demeurant polie. Martine Couture est revenue à quelques reprises sur le fait que la vice-présidente du conseil soit revenue à la charge à plusieurs reprises en ce qui concerne l'embauche de sa fille.

La situation a visiblement secoué la patronne du CIUSSS. Martine Couture a rappelé que pendant toute sa carrière dans le secteur public, elle a toujours évité les confrontations sur la place publique, choisissant d'autres méthodes pour trouver des solutions aux problèmes. Le communiqué officiel du CIUSSS confirme que la présidente et directrice générale a pris cette sortie de Joan Simard comme une attaque personnelle.

«Les propos de Joan Simard constituent une atteinte à l'intégrité de la présidente-directrice générale et jettent le discrédit sur la présidente du C.A. et ses membres», a déclaré la présidente France Guay. Au cours de la rencontre avec Le Quotidien, Mme Guay a évidemment soutenu Martine Couture et réitéré que tout avait été fait dans le respect et qu'en sa présence, Martine Couture n'avait jamais eu d'écart de langage.

Rôle du conseil

En ce qui concerne le second volet de la démission de Joan Simard, la présidente du conseil d'administration considère que la principale intéressée aurait eu avantage à lire la loi 10 qui était explicite quant au rôle du conseil d'administration. Elle rejette les analyses de la vice-présidente démissionnaire selon laquelle le conseil d'administration du CIUSSS n'a plus d'utilité, et ne fait qu'avaliser les décisions émanant du ministère.

Le rôle du conseil, insiste France Guay, est de déployer sur le territoire les différents services afin de dispenser les programmes du ministère. Il n'y a pas de directive du ministère quant à la façon de déployer des services comme l'aide à domicile dans les différentes communautés. France Guay admet que les choses ont changé et qu'on ne peut comparer la situation actuelle à celle d'il y a deux ou trois ans avec un réseau géré en fonction des territoires de service.

Raisons personnelles

La présidente a d'autre part soutenu que le départ de six administrateurs du conseil d'administration depuis la création du CIUSSS ne signifiait pas pour autant qu'il y avait un problème de transparence ou de direction au sein du CIUSSS. Selon France Guay, plusieurs raisons, dont certaines personnelles, peuvent expliquer les départs.

En fin d'après-midi, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, résumait cette crise au sein du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean à un conflit de personnalités entre Martine Couture et la vice-présidente démissionnaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer