Moins de crimes, plus de tickets

Le directeur de la Sécurité publique de Saguenay,... (Photo Le Quotidien, Yohann Gasse)

Agrandir

Le directeur de la Sécurité publique de Saguenay, Denis Boucher, accompagné du président de la Commission de la sécurité publique, Carl Dufour, Carol Girard, directeur du Service de sécurité incendie, ont dressé le bilan respectif de leur service pour l'année 2015.

Photo Le Quotidien, Yohann Gasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

La criminalité a diminué sur le territoire de Saguenay, en 2015, sauf que les automobilistes ont été moins disciplinés, ce qui a permis à la Ville d'empocher 684 000$ de plus au chapitre des billets d'infraction.

Le directeur de la Sécurité publique de Saguenay, Denis Boucher, accompagné du président de la Commission de la sécurité publique, Carl Dufour, a dévoilé, mercredi, le rapport annuel 2015 traçant le bilan des activités policières sur le territoire.

De façon générale, ce bilan démontre que Saguenay est plus sécuritaire puisque le nombre de crimes contre la personne est en baisse de 10%. Aucun meurtre, tentative de meurtre ou négligence criminelle causant la mort n'a été enregistré l'an dernier. Le nombre de voies de fait (687), vols qualifiés (44), enlèvements, séquestration (28), harcèlements, menaces, intimidations (552) ont tous diminué. La seule exception concerne les crimes à caractère sexuel qui ont grimpé de 66% passant à 142 pour un total de 1453 crimes contre la personne.

Le taux de résolution des crimes contre la personne s'établit à 72%, selon les données du Bureau des enquêtes criminelles qui compte 18 enquêteurs.

S'il y a baisse du nombre de crimes contre la personne, selon le directeur Denis Boucher, on note une augmentation du nombre de crimes contre la propriété de 7% en raison de l'augmentation du nombre de vols (1321) et de méfaits (677). Toutefois, les introductions par effraction connaissent une baisse (452) tout comme le nombre de fraudes qui s'établit à 218.

Sur les routes

À la direction de la surveillance du territoire, on observe que sur les routes, les conducteurs se sont davantage fait épingler pour des infractions sur les feux rouges avec l'émission de 1872 constats d'infraction comparativement à 994 en 2014. La vitesse sur les routes et dans les rues constituent le principal délit avec 11 495 billets émis, ce qui est stable. À 7578, le nombre de contraventions pour des stationnements connaît une baisse de 723. Le directeur Boucher a expliqué que la hausse du nombre de billets d'infraction et les revenus qui les accompagnent ne découlent nullement d'une commande provenant du conseil, mais plutôt d'une volonté d'augmenter la sécurité des utilisateurs de la route.

Lors de sa présentation, M. Boucher a mentionné que Saguenay ne compte actuellement aucun groupe criminalisé sur son territoire et que tout est fait pour qu'aucun d'entre eux ne s'y installe.

D'ici la fin décembre, les policiers pourront bénéficier du nouveau système de communication interne qui fera en sorte qu'il deviendra impossible de les entendre sur les ondes publiques à l'aide de balayeurs. M. Boucher a mentionné que les médias pourront communiquer avec les policiers en utilisant Twitter.

Trop de fausses alarmes

Le Service de sécurité incendie de Saguenay a enregistré en 2015 un total de 280 incendies de bâtiments sur le territoire, une baisse de 38% comparativement à la situation de 2011. Aucun d'entre eux n'a entraîné de décès. Les fausses alarmes constituent toutefois la véritable plaie pour la direction du service.

À l'occasion de la présentation du bilan annuel, Carol Girard, directeur du service, a mentionné que Saguenay n'échappe pas à la tendance provinciale avec une diminution du nombre d'appels depuis cinq ans. L'année 2015 fait exception avec 1624 appels, soit 49 de plus qu'en 2014. La majorité des appels (64%) concernent des événements touchant des résidences, suivies par les commerces. La période la plus occupée est celle du repas du soir où on retrouve le plus grand nombre d'interventions.

Les pompiers ont dû répondre en 2015 à 477 alarmes incendie, dont la majorité était sans fondement. Selon M. Girard, chaque fois qu'une alarme-incendie parvient à l'une des centrales, des équipes de pompiers à bord de véhicules lourds doivent circuler à grande vitesse dans les rues avec les risques qui s'en suivent.

«Nous sommes rendus à l'étape de la sensibilisation auprès des compagnies d'alarme afin qu'il y ait établissement d'un délai de 90 secondes pour permettre aux personnes à l'intérieur des bâtiments d'avertir qu'il s'agit d'une fausse alarme.»

En 2015, 32% des appels reçus concernent les alarmes incendies. M. Girard rappelle qu'à compter de la fin 2017, une nouvelle réglementation s'appliquera afin de mettre à l'amende les propriétaires à partir d'un deuxième déclenchement d'une fausse alarme. Selon lui, la majorité des fausses alarmes concerne les industries, commerces et institutions.

Nouvelle caserne

Le conseiller Carl Dufour a confirmé que c'est en 2017 que le secteur nord de Chicoutimi bénéficiera de la construction d'une nouvelle caserne ayant pignon sur le boulevard Sainte-Geneviève puisqu'il s'agit de la dernière année pour que Saguenay se conforme à son schéma de couverture de risque. La caserne actuelle aménagée sur la rue Roussel ne répond plus aux normes puisqu'elle ne peut plus abriter les camions incendie dont les dimensions ne cessent d'augmenter. «On termine actuellement les plans et devis de l'immeuble. Si tout va bien, elle devrait être livrée à l'automne 2017. Les budgets devront être votés», a déclaré M. Dufour

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer