Inquiétude et optimisme face au projet de terminal maritime

Arianne Phosphate souhaite construire une desserte maritime sur... (Archives Le Quotidien, Normand Boivin)

Agrandir

Arianne Phosphate souhaite construire une desserte maritime sur la rive nord du Saguenay, dans le secteur de l'Anse à Pelletier, pour l'expédition du minerai de son projet de mine d'apatite au lac à Paul.

Archives Le Quotidien, Normand Boivin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

La population de Saint-Fulgence et de Sainte-Rose-du-Nord est inquiète face aux impacts potentiels du projet de terminal maritime relié au projet Arianne Phosphate, mais est confiante quant à son aspect économique.

C'est ce que démontre un sondage réalisé pour le compte du Conseil régional de l'environnement et du développement durable (CREDD) du Saguenay-Lac-Saint-Jean portant sur l'acceptabilité sociale du projet.

Certains impacts environnementaux inquiètent, mais les personnes sondées demeurent optimistes face aux retombés économiques du projet.

Plus de 100 résidants de Saint-Fulgence et de Sainte-Rose-Nord ont répondu à ce sondage. Il démontre que la majorité de la population connaît le projet et croit qu'il sera positif pour l'économie, la génération d'emplois et qu'il satisfera des entreprises locales. Par contre, le sondage démontre également que plusieurs sont préoccupés pour les divers impacts environnementaux associés au terminal maritime. Les inquiétudes principales sont au niveau de la qualité de l'eau (24%), la modification des paysages (21%), la perturbation de la faune (18%), la perturbation de la flore (17%), la qualité de l'air (17%), la pollution sonore (16%), le trafic routier (16%), le trafic maritime (14%) ainsi que la perte de zones agricoles (9%).

Le sondage été financé à même une aide financière de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale (ACEE) dans le cadre du Programme d'aide financière aux participants pour prendre part au processus d'évaluation environnementale du projet de terminal maritime en rive nord du Saguenay. Les résultats ont permis d'alimenter le mémoire du CREDD qui a été déposé à l'ACCE le 18 octobre dernier. Ce faisant, à la lumière des résultats obtenus, le CREDD ne peut donc pas se prononcer sur l'acceptabilité sociale du projet de terminal maritime.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer