Le recteur de l'UQAC réplique aux sondages

Le recteur de l'UQAC, Martin Gauthier, est actuellement... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le recteur de l'UQAC, Martin Gauthier, est actuellement en processus de renouvellement de son mandat.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le recteur de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Martin Gauthier, attribue son impopularité auprès du personnel aux décisions prises dans le cadre des compressions budgétaires. Cette impopularité a été confirmée dans un référendum organisé par les trois organisations syndicales regroupant les employés de l'établissement.

Martin Gauthier a attendu à lundi matin pour répliquer officiellement à la publication par les syndicats des résultats des référendums au cours de la journée de vendredi dernier et diffusé pendant la fin de semaine. Le moment choisi par le recteur de l'UQAC coïncide avec le début officiel d'un nouveau sondage réalisé auprès des membres de la communauté universitaire par l'Université du Québec qui doit recommander au non le renouvellement du mandat du recteur au gouvernement du Québec.

Préoccupé

«Si je m'adresse à vous aujourd'hui, c'est que je suis préoccupé par les différents sondages syndicaux dont les résultats ont été récemment divulgués. Nous avons passé des moments difficiles ensemble face à l'adversité et aux vents contraires, ce qui a sans aucun doute contribué à teinter nos relations. Des choix ont dû être faits, j'en suis conscient», écrit dans sa missive celui qui a officiellement demandé un renouvellement de mandat.

«Ainsi, enchaîne le recteur Gauthier, la communauté universitaire dont nous faisons tous partie a fait preuve de résilience au cours des dernières années alors que l'atteinte de l'équilibre budgétaire s'est avérée un enjeu important pour l'ensemble des institutions publiques québécoises. Nous avons dû naviguer à travers les diverses contraintes imposées par cette situation afin de nous permettre de continuer à réaliser de grandes choses.»

Mission préservée

Dans ces réalisations, le recteur met l'accent sur le fait que l'UQAC a préservé sa mission d'enseignement, de recherche, de création et d'aide à la collectivité. Martin Gauthier souligne la contribution de tous pour les résultats obtenus malgré les compressions budgétaires, mais rappelle à l'ordre la communauté universitaire sur la discipline à respecter dans le cadre du renouvellement de son mandat au poste de recteur.

«L'Université est et doit demeurer un exemple et une référence pour notre communauté en ce qui a trait au respect et à la reconnaissance des règles qui régissent nos institutions publiques. Le processus de renouvellement de mon mandat est en ce sens bien balisé et je m'y soumets sans réserve. J'invite donc tous ceux qui seront interpellés dans le cadre de la consultation, qui s'échelonne jusqu'au 4 novembre, à y participer pour se faire entendre», ajoute le recteur.

Toujours dans ce contexte de tension interne à l'UQAC, Martin Gauthier a annulé une rencontre avec la communauté universitaire qui devait avoir lieu jeudi. Dans sa note aux employés, le recteur souligne qu'il est préférable de modifier l'agenda et il offre la possibilité à ceux et celles qui le désirent de participer à des rencontres avec des petits groupes ou même des rencontres individuelles avec ceux et celles qui veulent discuter du renouvellement de son mandat.

«Afin d'accommoder le plus grand nombre d'entre vous, parce que je conçois bien qu'il est impossible dans le cadre de vos obligations professionnelles d'adapter chacun de vos agendas en fonction d'une date précise, je vous informe, par la présente, que la rencontre prévue ce jeudi 27 octobre, qui devait être une rencontre unique dans le cadre de la consultation reliée au renouvellement de mon mandat, n'aura pas lieu sous cette formule, mais est plutôt transformée en plusieurs rencontres», a informé le recteur.

Il justifie cette décision en affirmant qu'il a le souci d'accessibilité tout en voulant répondre adéquatement à ceux et celles qui ont des questions à poser. D'autres ont interprété ces changements d'agenda comme étant une nouvelle stratégie de la direction pour éviter toute confrontation publique entre le recteur et les farouches opposants à son renouvellement de mandat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer