Accusé de fraude et vol, Gilbert Desrosiers cité à procès

Gilbert Desrosiers devra finalement répondre d'accusations de fraude... (Photo archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Gilbert Desrosiers devra finalement répondre d'accusations de fraude et vol de plus de 5000 $. C'est la conclusion à laquelle est parvenue le juge Michel Boudreault qui cite Desrosiers à procès

Photo archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le présumé fraudeur Gilbert Desroriers est cité à procès pour un vol et une fraude de plus de 5000$ à l'endroit de l'ex-candidate libérale fédérale, Mélanie Boucher, et son entreprise Multi précision GB (MPGB). Les parties se reverront le 15 décembre au terme des assises criminelles, car la défense désire un procès devant juge et jury.

Le juge Michel Boudreault, de la Cour du Québec, a conclu l'enquête préliminaire du client de Me Dominic Bouchard.

Toute cette histoire remonte à la dernière campagne électorale canadienne, au printemps 2015, alors que M. Desrosiers a communiqué avec la candidate libérale pour lui offrir son aide comme bénévole.

Desrosiers a laissé entendre qu'il était impliqué au sein du Parti libéral du Canada et celui du Québec depuis une trentaine d'années. Il disait même connaître la famille Trudeau, Thomas Mulcair et Tony Acurso.

Après quelques rencontres à l'entreprise de Mme Boucher pour discuter de politique, l'accusé a entendu les propriétaires discuter des difficultés financières de la compagnie et qu'ils devaient trouver une solution pour redresser la barque.

De consultant en politique, Gilbert Desrosiers leur a aussi dit qu'il était spécialiste en redressement d'entreprises. Se disant indépendant de fortune, il affirmait avoir d'excellents contacts dans le milieu des finances et qu'il était prêt à investir une somme d'argent assez importante.

Le volet politique a été mis de côté et Desrosiers a entrepris de vouloir donner un coup de main, même si cela ne lui avait jamais été demandé, selon la plaignante.

Lundi, Me Sébastien Vallée, de la Couronne, a fait entendre Sébastien Dufour, le conjoint de Mme Boucher et maintenant directeur général de l'entreprise, afin d'en savoir davantage sur la présumée fraude.

M. Dufour est notamment venu dire qu'il n'avait jamais été question d'honoraires avec Gilbert Desrosiers, mais il ne cache pas qu'il avait été identifié comme un investisseur potentiel. M. Desrosiers avait fait miroiter la possibilité d'injecter 250 000$ dans l'entreprise.

Le nouveau directeur général de MPBG a confirmé au tribunal que Desrosiers avait effectué des démarches auprès de la Banque Nationale du Canada et qu'on lui avait même créé une adresse courriel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer