Prison de Roberval: deux autres émeutiers coupables

Le 2 juillet dernier, huit détenus de la... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Le 2 juillet dernier, huit détenus de la prison de Roberval auraient utilisé des serviettes pour se couvrir le visage avant de se soulever pour protester contre le manque de privilèges.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Gino Laforest-Allard et Patrick Turcotte écopent d'une peine de cinq mois d'emprisonnement pour leur participation aux émeutes à la prison de Roberval le 2 juillet dernier.

Lundi, au Palais de justice de Roberval, les deux détenus ont plaidé coupables à des accusations d'intimidation et d'entrave au travail des agents correctionnels, de méfait et d'avoir pris part à une émeute, devant le juge Pierre Lortie.

Avec six autres détenus, ils s'étaient soulevés quand les agents avaient refusé une de leur demande. Les émeutiers ont alors utilisé des manches à balai, des poubelles et autres objets pour briser des vitres, des gicleurs et des caméras. Ils ont fracassé ces outils dans la guérite où se trouvaient les deux agents correctionnels. Ils ont utilisé des serviettes pour se cacher le visage et des matelas comme bouclier. Le soulèvement a duré plus de trois heures, avant que plusieurs agents interviennent en renfort pour maîtriser les émeutiers en se servant notamment de gaz lacrymogènes.

Pour ce qui est de Laforest-Allard, les caméras vidéo ont montré qu'il avait fourni un matelas pour servir de bouclier. Il a aussi frappé dans les vitres et sur une caméra. Patrick Turcotte, lui, a fourni des idées aux autres émeutiers tout en plaçant des serviettes sur les caméras pour tenter de ne pas être filmé.

Comme du temps de détention a été fait par les deux accusés, Turcotte restera derrière les barreaux pendant quatre mois et 10 jours et Laforest-Allard purgera un mois et 24 jours.

Il ne reste qu'un seul émeutier, sur les huit impliqués, à régler ses dossiers. Il s'agit d'Evans Girard dont l'implication aurait été importante.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer