Berges du lac Saint-Jean: les audiences du BAPE suspendues

Lac Saint-Jean... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Lac Saint-Jean

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Revirement de situation dans le dossier du programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean. Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, David Heurtel, a suspendu, à la demande de Rio Tinto, la procédure d'évaluation environnementale jusqu'au 12 mai 2017. Il veut ainsi permettre aux parties en cause de s'entendre sur un mode de gestion qui va prendre en compte les multiples usages du plan d'eau.

Cette décision du ministre Heurtel survient à peine quatre jours après que le ministre eut confirmé la tenue de la procédure d'évaluation environnementale. Les travaux du BAPE, sous la présidence de Louis-Gilles Francoeur, devaient débuter le 31 octobre. Une conférence préparatoire devait même avoir lieu la semaine prochaine afin de préparer la tenue de cette audience publique grandement attendue par les riverains et élus locaux du Lac-Saint-Jean.

«Le 5 octobre 2016, en ma qualité de ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et en vertu des pouvoirs que me confère le troisième alinéa de l'article 31.3 de la Loi sur la qualité de l'environnement (chapitre .0-2), je donnais mandat au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) de tenir une audience publique concernant le programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean 2017-2026 sur le territoire des MRC Maria Chapdelaine, Lac-Saint-Jean-Est et le Domaine-du-Roy par Rio Tinto et de me faire part de ses constatations ainsi que de l'analyse qu'il devait en faire», écrit le ministre Heurtel au président du BAPE, Pierre Baril.

«Le mandat du BAPE, poursuit le ministre Heurtel dans sa missive, devait débuter le 31 octobre 2016. Toutefois, l'initiateur du projet m'a demandé de suspendre la procédure d'évaluation et d'examen des impacts sur l'environnement de son projet le temps qu'une réflexion se tienne sur la gestion participative des eaux du lac Saint-Jean.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer