Berges du lac Saint-Jean: le BAPE obtient un mandat ministériel

Le ministre québécois de l'Environnement, David Heurtel... (Archives La Presse canadienne)

Agrandir

Le ministre québécois de l'Environnement, David Heurtel

Archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) a été mandaté par le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), David Heurtel, pour tenir une audience publique sur le Programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean 2017-2026.

Le mandat, confirmé dans une lettre adressée au préfet de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est, André Paradis, a été émis le 12 octobre par le ministre. Le mandat débute le 31 octobre, et un délai de quatre mois est prévu en vertu des règles du BAPE.

Joint en soirée, mercredi, André Paradis, aussi porte-parole du Comité de gestion durable du lac Saint-Jean, a affirmé qu'il aurait préféré un mandat élargi. «Nous aurions espéré un mandat plus élargi que simplement une audience sur le programme de stabilisation, mais on a eu l'information à savoir que les commissaires allaient être ouverts à écouter la communauté sur des questions plus larges. On souhaite une réflexion sur la gestion durable du lac Saint-Jean pour travailler davantage en amont et réduire le nombre de bris. On va travailler agressivement ce dossier», a fait valoir M. Paradis.

Deux parties

Selon la missive, dont Le Quotidien a obtenu copie, l'audience se déroulera en deux parties séparées d'au moins 21 jours.

«Au cours de la première partie, toute personne pourra adresser ses questions à la commission du BAPE pour compléter l'information déjà fournie. Durant la seconde partie de l'audience, la commission entendra les opinions du public et recevra ses suggestions», peut-on lire dans la lettre signée par David Heurtel.

À partir du rapport du BAPE, le ministre Heurtel transmettra ensuite une recommandation au gouvernement concernant la réponse à donner à la demande d'autorisation déposée par l'initiateur du projet. Selon les procédures du BAPE, le rapport du ministre devrait être rendu public avant la fin du mois d'avril 2017.

La société Rio Tinto souhaite obtenir le renouvellement du décret de gestion du lac Saint-Jean et des travaux de stabilisation des berges. Elle propose, entre autres choses, de réaliser certains travaux de stabilisation sur le pourtour du lac Saint-Jean, tout en conservant le mode de gestion actuel.

Le Programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean vient à échéance le 31 décembre. Un décret spécial devrait être adopté pour prolonger l'actuel programme en attendant la fin des procédures.

La porte-parole de Rio Tinto, Xuân-Lan Vu, n'a pas rendu les appels du Quotidien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer