Des étudiants-zombies dans les rues

L'Halloween sera l'occasion pour une trentaine d'étudiants en médecine,... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

L'Halloween sera l'occasion pour une trentaine d'étudiants en médecine, sciences infirmières ou physiothérapie de parcourir les rues de Chicoutimi et lieux publics, déguisés en zombies, afin de sensibiliser le public aux dons d'organes.

Ces étudiants perpétueront l'initiative «Bonbons et bons dons» lancée au Saguenay en 2012 et qui met également en action plus de 200 étudiants des universités de Sherbrooke, Montréal, Laval et McGill.

Coordonnateur de cette initiative au Saguenay, Gilles-Philippe Morin, étudiant en médecine de l'Université de Sherbrooke à Chicoutimi, explique que les étudiants déguisés seront reconnaissables au port de leur sarrau. Ils iront frapper aux portes pour inciter le public à consentir aux dons d'organes. Lors de leur visite, ils distribueront des autocollants de consentement fournis par Transplant-Québec à apposer derrière la carte d'assurance-maladie. «Notre objectif est de rappeler aux personnes visitées que le consentement signé n'autorise pas automatiquement le don. Il faut le consentement de la famille et des proches pour effectuer le prélèvement», explique M. Morin. Ce dernier insiste sur la nécessité de parler de ce sujet avec son entourage.

M. Morin précise que les étudiants devraient visiter non seulement les quartiers de Chicoutimi les plus décorés entre 16 h 30 et 20 h, mais aussi des lieux publics comme les centres commerciaux, la rue Racine ou encore la Pyramide des Ha! Ha!

«L'an dernier, nous avons distribué 500 autocollants et pamphlets. Cette année, on vise la distribution de 900 autocollants. Outre une dizaine d'étudiants en médecine et d'autres en sciences infirmières, des étudiants en physiothérapie devraient se joindre à l'activité de sensibilisation, ce qui constituerait une première avec l'objectif de recruter 30 étudiants-zombies. À l'échelle du Québec, ce sont 200 étudiants qui ont distribué plus de 4000 autocollants.»

Le consentement au don d'organes et de tissus d'une seule personne peut permettre à huit personnes de rester en vie et à quinze autres d'améliorer leur qualité de vie. L'an dernier, 627 organes ont été transplantés alors que la liste d'attente de Transplant Québec est de 856 patients. Une quarantaine de personnes sont décédées en attente d'un don.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer