• Le Quotidien > 
  • Actualités 
  • > Sobre depuis un an: Martyne Fraser, une nouvelle vie grâce à l'art-thérapie 

Sobre depuis un an: Martyne Fraser, une nouvelle vie grâce à l'art-thérapie

Martyne Fraser utilise des objets de tout de... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Martyne Fraser utilise des objets de tout de sorte pour créer des oeuvres uniques.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

«La réalisation de ce projet est une explosion de mon bien-être. C'est la première fois de ma vie que je fais quelque chose du genre, soit de montrer mon intérieur.»

Martyne Fraser est sobre depuis un an. Dans le cheminement qui l'a amené à régler ses problèmes d'alcoolisme, elle a découvert l'art-thérapie.

Artiste dans l'âme, l'Almatoise exploite ses talents sous toutes ses formes.

De la peinture, la photographie, à la poterie, de l'écriture à la confection d'oeuvres d'art, elle est inspirée et elle mord dans la vie. Sa maison est convertie en véritable petit musée. Elle regorge de pièces faites à la main par l'artiste. Partout où elle passe, même dans la rue, Mme Fraser ramasse de petits objets qu'elle transforme en pièces uniques. C'est chic et de bon goût.

La dame exploite un Service de garde en milieu familial. En novembre 2015, rien n'allait plus. Sa consommation d'alcool était excessive. Elle a décidé de se prendre en mains et a procédé à la fermeture de sa garderie. Elle a décidé de se choisir et a entrepris un cheminement personnel qui la mènera quelques mois plus tard vers une vie nouvelle.

L'alcoolisme a rendu Martyne Fraser encore plus forte.... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 2.0

Agrandir

L'alcoolisme a rendu Martyne Fraser encore plus forte.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Martyne Fraser mord dans la vie depuis qu'elle... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 2.1

Agrandir

Martyne Fraser mord dans la vie depuis qu'elle s'est débarrassée de son alcoolisme.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

«Pour laisser passer mes émotions, je prenais un verre. J'étais alcoolique. Quand je commençais une bouteille de vin, je la terminais. J'étais incapable de m'arrêter. Il a fallu que je me regarde dans le miroir. Je me suis dit que j'étais alcoolique. C'est un gros mot, mais je me le suis dit», témoigne l'artiste.

Pour passer à travers l'épreuve de sa vie, Mme Fraser a été prise en charge par le Centre de réadaptation en désintoxication (CRD). Pour se débarrasser de sa mauvaise habitude, elle a accepté d'avoir de l'aide. Elle était prête à passer par là.

«J'ai eu plusieurs épreuves dans ma vie. J'ai subi une opération au cerveau, je n'ai plus de famille, j'ai perdu mes frères, mes soeurs, mes parents, mes grands-parents. Je me suis débattue seule et je ne voulais pas demander d'aide lorsque j'en avais besoin. Je faisais ma forte. Un moment donné, j'ai eu une vision différente», raconte-t-elle.

Après avoir suivi un programme pour devenir sobre pendant dix semaines, Martyne a continué son suivi au CRD avec les ateliers d'art-thérapie. «L'expression de tout ce qui se trouve dans ma maison a commencé par ces oeuvres-là. La presque totalité de ce que j'ai chez moi est inspirée de mon parcours.»

En juin dernier, Mme Fraser a rouvert son service de garde à la maison. Chaque jour, elle prend soin de petits bouts de choux. Elle est radieuse. «Je n'ai jamais été aussi bien. Je me suis retrouvée. J'ai trois livres d'écrits. Je ne fais pas ce que je fais pour plaire aux autres. Je le fais pour moi.»

Le vernissage, «Un nouveau regard», aura lieu les 3, 4, 5 et 6 novembre. Les visiteurs pourront découvrir l'univers de Martyne et celui d'autres artistes avec qui elle entretient un lien d'amitié. «Dans la vie, on peut voir la vie en noir et blanc ou de toutes les couleurs. C'est notre manière de vouloir le monde et la vie qui nous mène.»

Martyne Fraser a réalisé plusieurs de ses oeuvres... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 3.0

Agrandir

Martyne Fraser a réalisé plusieurs de ses oeuvres lors d'ateliers en art-thérapie.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Vernissage

Où ?

850, Avenue des Amandiers, Alma

Quand ?

  • 3 novembre de 18h à 21h
  • 4 novembre de 9h30 à 20h30
  • 5 novembre de 9h30 à 16h30
  • 6 novembre de 10h à 14h

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer