Des fonds pour le Cameroun

Pascal Thibeault, fondateur du Groupe d'entraide yeux du... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Pascal Thibeault, fondateur du Groupe d'entraide yeux du coeur Canada, pose ici avec la maquette des calendriers qui seront en vente à partir de vendredi pour aider des orphelins camerounais.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La fondation régionale Groupe d'entraide yeux du coeur Canada lance vendredi prochain sa campagne annuelle de vente de calendriers qui permettra d'aider à soutenir les besoins de base des enfants et adolescents d'un orphelinat camerounais.

L'organisme, fondé en 2011, vient en aide à la Communauté Notre-Dame-du-Mont-Carmel de Nkolfoulou de Yaoundé, au Cameroun. Les missionnaires mariavites y accueillent 350 enfants et adolescents orphelins. Ils y arrivent souvent en bas âge, affaiblis par la malnutrition et la maladie.

Pascal Thibeault, le fondateur de l'organisme et travailleur humanitaire se rend chaque année dans la communauté pour y donner quelques mois de son temps. Il s'y est rendu 13 fois, la dernière étant en mai. Et il compte y retourner bientôt. Il consacre une bonne partie de son temps passé ici à amasser des fonds pour son organisme.

L'une des deux campagnes de financement de l'organisme débutera le 21 octobre. Pendant huit semaines, jusqu'au 21 décembre, la population pourra se procurer un calendrier aux couleurs la communauté au prix de 10$.

Fonds amassés

Depuis un an, près de 11 000$ ont été envoyés à la communauté. Les fonds ont notamment permis l'achat d'une laveuse et d'une sécheuse. «Ça permet d'éviter plusieurs jours de travail à la main aux bénévoles» souligne M. Thibeault.

Les fonds permettent aussi d'acheter du riz, des palettes de poisson, du poulet ainsi que des médicaments en plus de couvrir certains frais médicaux. La fondation finance aussi l'aide médicale d'urgence et l'aide au logement de proches de la communauté. L'argent a de plus permis de réparer la pompe du puits et d'acheter des fournitures scolaires.

Le fondateur de l'organisme a en main chacune des preuves et pièces justificatives de ces dépenses, qu'il nous montre et conserve soigneusement.

«On envoie tout ce qu'on peut là-bas, insiste-t-il. On nous demandait souvent l'an dernier lors de la vente des calendriers où l'argent allait et si ça se rendait bien au Cameroun. Je comprends la réticence des gens, et on veut leur montrer que nous savons et suivons tout ce qui se fait.»

Enfants autistes

Cette année, l'organisation souhaite aussi aider à l'achat et à l'envoi de matériel pour les enfants autistes camerounais. Une classe spéciale a été récemment ouverte et reçoit les services d'une bénévole chaque semaine.

Pascal Thibeault est par ailleurs toujours en processus d'adoption d'une petite camerounaise, Marie-Douce. Son immigration a été retardée par des problèmes de santé, et maintenant les démarches d'immigration, réglées au Canada, s'étirent en longueur et en demandes financières au Cameroun. Il ne perd cependant pas espoir d'avoir à ses côtés la petite qui aura bientôt six ans.

Calendriers

Un total de 700 exemplaires des calendriers seront disponibles du 21 octobre au 21 décembre. La vente se fera en majorité par du porte-à-porte. Il est possible de procurer un calendrier via la page Facebook de l'organisme ou en appelant au 418 820-9273, ou encore en écrivant à l'adresse yeuxducoeur@outlook.com. Les bénévoles et entreprises qui souhaitent être un point de vente des calendriers sont les bienvenus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer