Québec vient en aide aux aînés

La ministre responsable des Aînés et de la... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

La ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l'intimidation, Francine Charbonneau, était de passage à Alma, vendredi. Elle a annoncé une aide financière de plus de 914 000$ pour lutter contre la maltraitance et l'intimidation à l'égard des personnes âgées.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Québec donne un grand coup pour que la maltraitance et l'intimidation à l'égard des personnes âgées se tournent davantage vers la bientraitance.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean bénéficie d'une enveloppe de 914 034$ pour améliorer les conditions de vie des personnes aînées et lutter contre l'intimidation. La ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l'intimidation, Francine Charbonneau, en a fait l'annonce, vendredi matin, à Alma. Elle était accompagnée du député de Dubuc, Serge Simard.

Ce phénomène constitue un véritable problème de société et les chiffres parlent d'eux-mêmes. En 2013, de 2200 à 3800 aînés de la région auraient vécu une situation de maltraitance, soit un taux de 4 à 7% de la population.

«Ça ne serait que la partie visible, se cachant une réalité beaucoup plus importante puisqu'il est difficile d'en mesurer l'ampleur en raison des obstacles liés au repérage et à la résistance des personnes aînées et leurs professionnels à dénoncer», affirme la présidente de l'AQDR Alma, Lucie Harvey.

Dans un contexte de vieillissement de la population, force est de constater que la problématique est appelée à prendre de l'ampleur, particulièrement au Saguenay-Lac-Saint-Jean. «Dans la région, le vieillissement de la population est plus prononcé que dans l'ensemble du Québec. La part des 65 ans et plus comptait pour 20% de la population régionale en 2015, ce qui veut dire 55 550 personnes, comparativement à 17,6% à l'échelle québécoise», poursuit Mme Harvey.

«On se doit de regarder la problématique, de l'adresser, chacun d'entre nous, et de faire en sorte que l'on peut mettre des outils en place pour la dénoncer et rendre la société meilleure. Est-ce qu'on va arriver à la contrer complètement? La réponse est non. Ça va toujours exister. Mais d'être capable de la reconnaître fait en sorte que l'on peut être en mesure de la contrer le plus possible», ajoute la ministre Charbonneau.

Répartition de l'enveloppe

Les sommes allouées permettront la mise en oeuvre d'initiatives régionales pour les années 2016 à 2018. L'investissement comprend un montant de 523 734$ qui servira de déploiement de quatre nouveaux projets dans le cadre du programme Québec ami des aînés, volet Soutien aux actions communautaires (QADA). Ce programme encourage les initiatives visant à adapter les milieux de vie aux réalités des personnes aînées dans un esprit de développement durable.

Une aide financière de 270 000$ est aussi accordée à six organismes de la région dans le cadre du programme Initiative de travail de milieu auprès des aînés en situation de vulnérabilité (ITMAV). Les ITMAV soutiennent la mise en place ou le maintien de travailleurs de milieu au sein d'organismes communautaires oeuvrant spécifiquement au bénéfice des personnes aînées en situation de vulnérabilité ou à risque de fragilisation.

Une somme financière de 53 900$ aidera les municipalités d'Hébertville, Larouche et Saguenay dans la mise à jour de leurs politiques et plans d'action pour adapter leurs services au vieillissement de leur population.

Également, afin de mobiliser davantage les milieux dans la lutte à l'intimidation, un appui financier de 66 400$ est accordé à trois organismes de la région pour la réalisation de projets dans le cadre du programme de soutien financier, Ensemble contre l'intimidation.

110 280$ pour l'AQDR Alma

Dans la MRC Lac-Saint-Jean-Est, l'AQDR Alma bénéficie d'une somme de 110 280$ sur trois ans pour déployer son programme Échec à la maltraitance chez les aînés.

L'organisme poussera encore plus loin ses actions en terme d'éducation populaire visant à accroître la sensibilisation contre la maltraitance envers les personnes aînées. La seconde phase de ce projet prendra différentes formes.

L'AQDR présentera massivement une activité interactive de sensibilisation et d'information illustrant des situations particulières envers les personnes aînées.

Elle produira aussi des capsules de sensibilisation afin d'apporter des pistes de solution aux abus et à la violence afin de réduire ou prévenir les situations de comportement à risque chez les aînés.

Le but de ces activités est de faire prendre conscience de l'existence de cette problématique, à remettre en question certains comportements et perceptions de ceux-ci, en plus d'inciter les gens à la vigilance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer