L'avenir s'annonce meilleur pour CKAJ

Jean-François Schuld, directeur général, Marie-Josée Dallaire, présidente, et... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Jean-François Schuld, directeur général, Marie-Josée Dallaire, présidente, et Marie-France Bergeron, secrétaire, ont fait le point sur la situation financière de la station CKAJ et des mesures envisagées pour assurer un meilleur avenir à cette radio communautaire lors de l'assemblée annuelle générale tenue jeudi soir. Près de 60 membres en règle étaient présents.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Malgré des dettes importantes et des derniers mois difficiles, les dirigeants de la radio communautaire de Saguenay, CKAJ 92,5 FM sont confiants de voir poindre la lumière au bout du tunnel et envisagent un avenir meilleur pour la station qui était quasi moribonde à leur arrivée en poste en février dernier. Bien qu'il reste encore beaucoup à faire, le pire de la tempête semble passé.

C'est du moins ce qui ressort de l'assemblée générale annuelle à laquelle 59 membres en règle ont assisté jeudi soir. La présidente du conseil d'administration, Marie-Josée Dallaire, a avoué que lorsque les membres du nouveau CA sont arrivés en janvier « et qu'on s'est rendu compte de la situation, on a songé à se sauver en courant, on a envisagé toutes les éventualités, mais on a décidé de se relever les manches. C'est sûr que ça n'avance pas aussi vite qu'on le voudrait parce qu'il nous tombe plein de tuiles sur la tête, mais ça avance et on voit vraiment la lumière au bout du tunnel. »

D'entrée de jeu, plusieurs membres présents auraient voulu avoir l'heure juste concernant une affaire de présumée fraude ou de malversations ou d'une fraude possible de quelque 20 000 $ qui se serait produite avant l'arrivée en poste de la nouvelle administration. Mais comme ce dossier fait présentement l'objet d'une enquête policière, les dirigeants ne pouvaient en dévoiler d'informations confidentielles pour ne pas nuire au travail des enquêteurs.

« Il faut garder à l'esprit que le nouveau conseil a déposé une plainte à la Sécurité publique de Saguenay et que nous sommes là pour redresser la situation », souligne le DG de la station, Jean-François Schuld. Une autre mesure a également été adoptée afin de se conformer à la loi et d'éviter qu'une telle situation puisse se reproduire, avec la nomination de Paul Cloutier, qui agira comme vérificateur externe des finances et soumettra un avis du lecteur lors de la prochaine assemblée générale annuelle.

D'ailleurs, Maurice Lapointe, qui a effectué une vérification du bilan de l'année financière se terminant au 31 août 2015, estime que le déficit est de près de 20 000 $ de ce qui est inscrit dans les états financiers officiels qui lui ont été soumis (-23 325 $ au lieu du -3890 $ inscrit). « Au 31 août 2015, il n'y avait aucun retard au sujet des remises gouvernementales et c'est après le 31 août 2015 que les problèmes ont commencé, du moins à ma connaissance », a précisé M. Lapointe. Ces pertes additionnées à celles de l'année financière 2015-16 représenteraient une dette totale de près de 100 000 $ au total. Diverses pistes de solutions ont été évoquées pour redresser la situation.

Le hic: l'antenne

Une nouvelle option se présente pour régler les problèmes d'antenne émettrice à la lumière d'une expertise obtenue. « Il n'est plus question de changer l'antenne, mais bien de la réparer. Ce n'est pas l'antenne qui serait brisée, mais la ligne de transmission. Il faut quand même que l'antenne soit nettoyée, a indiqué le DG de la station communautaire », explique Jean-François Schuld, qui estime que cette solution représente un coût d'environ 30 000 $. Le résultat de l'expertise à l'entreprise de communications Télésignal qui loue l'emplacement de l'antenne de CKAJ sur la tour de transmission. « Ils vont regarder si c'est valable et nous fournir une estimation des coûts. Il faudra quand même installer une antenne temporaire, avec des coûts estimés entre 2000 $ à 3000 $. »

Mentionnons enfin que des élections ont eu lieu. Ainsi, la présidente Marie-Josée Dallaire reste en poste tout comme l'administrateur Rémi Savard. Deux nouveaux membres ont été élus, soit Robert Banford, vice-président, et Gabriel Berberi, secrétaire-trésorier. Il reste deux postes d'administrateurs à combler provenant soit d'organismes à but non lucratif ou institutionnels.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer