1,5 M$ pour l'aide à la rénovation à Saguenay

Saguenay... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Saguenay

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Saguenay lance un programme d'aide à la rénovation de 1,5 M$ visant les résidences construites avant 1971. Le programme, qui doit entrer en vigueur dans les prochaines semaines, vise à soutenir la revitalisation des secteurs résidentiels plus âgés et à stimuler l'économie régionale en finançant le coût des travaux jusqu'à 25%.

Le programme sera financé à partir d'un règlement d'emprunt. Saguenay attend l'autorisation du ministère des Affaires municipales à ce sujet dans les prochaines semaines, a indiqué le directeur des communications de la municipalité, Jeannot Allard.

Le programme cible plus particulièrement les «secteurs dont la vocation résidentielle est en déclin et dont le cadre bâti nécessite des interventions publiques pour en favoriser la mise en valeur», peut-on lire dans le document du règlement de 24 pages consulté par Le Quotidien.

L'initiative a pour but de stimuler l'économie en relançant la construction à Saguenay. La conjoncture économique, mais aussi l'abolition du programme Rénovation Québec (voir autre texte) a eu ses impacts sur l'industrie de la construction régionale.

Il s'agit d'un programme différent de celui annoncé en septembre pour encourager la construction et la rénovation certifiée LEED.

Interventions et secteurs ciblés

Trois types d'interventions sont ciblées par le programme d'aide à la rénovation: le réaménagement ou l'ajout de logements, la démolition et la reconstruction d'une résidence et le recyclage d'espaces non résidentiels en logements, peut-on lire dans le règlement du programme. Il a été adopté, ainsi que le règlement d'emprunt, à l'occasion de la séance du conseil municipal du 4 juillet.

Les constructions doivent avoir vu le jour avant le 1er janvier 1971 et se trouver dans l'un des neuf secteurs identifiés par Saguenay. Ces secteurs englobent les quartiers résidentiels plus âgés.

Il est toutefois possible à l'extérieur de ces secteurs de déposer une demande d'aide, selon certaines conditions.

Coûts et procédure

Différents travaux sont admissibles selon le bâtiment et le type de rénovations réalisées (voir encadré). Ils doivent atteindre un minimum de 10 000$ pour un bâtiment résidentiel ou mixte, et 5000$ pour une maison de chambres. Un plafond maximal est aussi fixé selon le nombre de logements.

Saguenay octroiera une subvention allant jusqu'à 25% du coût total des travaux, qui comprennent les frais de main-d'oeuvre, les matériaux et les honoraires professionnels, notamment.

Les citoyens intéressés doivent appeler aux Permis et programmes. Une liste de priorité est faite selon la date de dépôt. «Il y a déjà une liste d'attente, issue du dernier programme (Rénovation Québec)», a indiqué M. Allard. Le programme de Saguenay pourrait être reconduit dans un an.

Pallier l'abolition du programme Réno-Québec

Le lancement du programme de rénovation résidentielle de Saguenay vise à pallier l'abolition du programme Rénovation Québec, il y a deux ans.

Le programme, connu sous le nom de Réno-Québec par plusieurs, visait à soutenir les municipalités qui préparaient un programme de revitalisation. Le programme de la Société d'habitation du Québec (SHQ) permettait de soutenir la rénovation résidentielle.

Saguenay doublait le montant octroyé par Réno-Québec chaque année en ajoutant la même somme (voir tableau). Les propriétaires admissibles recevaient ainsi une subvention pour la réalisation d'une partie des travaux entrepris.

Au courant des dernières années, le programme avait permis d'injecter plusieurs millions de dollars dans la rénovation et la construction résidentielle. En 2012-2013, par exemple, la SHQ avait octroyé 2 M$ pour le programme, et Saguenay 2 M$. En comptant la participation des propriétaires, plus de 9 M$ avaient ainsi été injectés dans l'économie régionale.

Le programme Réno-Québec a été aboli en 2014. «L'abolition de Réno-Québec est un exemple du retrait du gouvernement, a critiqué le conseiller municipal Luc Boivin, et membre du comité exécutif. [...] Si j'ai un reproche à faire au gouvernement, c'est d'avoir complètement coupé des programmes de ce genre-là. Ils ont été drastiques à des places et exagérés à d'autres.»

Un autre programme, Réno-Région, a été lancé en décembre 2015 par la SHQ pour soutenir les régions. Il s'adresse cependant aux milieux ruraux et aux propriétaires à faible revenu.

La SHQ n'a pas donné suite à la demande d'information logée à la mi-septembre et aux appels logés par Le Quotidien au sujet de l'abolition de Réno-Québec et des mesures qui auraient été mises en place pour le remplacer.

Programme d'aide à la rénovation résidentielle

• La résidence doit avoir été construite avant le 1er janvier 1971

Interventions ciblées

• Rénovation résidentielle, incluant le réaménagement ou ajout de logements

• Démolition et reconstruction d'une résidence

• Recyclage d'espaces non résidentiels en logements

Exemples de travaux admissibles*

• Correction de menaces liées à la sécurité incendie

• Correction d'une défectuosité majeure

• Travaux de mises aux normes

• Travaux d'agrandissement pour l'ajout de logements

• Démolition du bâtiment en cas de détérioration de plus de 70%

Exemples de travaux non admissibles

• Entretien régulier du bâtiment (peinture, vernis, etc.)

• Travaux de modernisation (tapis, remplacement des armoires, équipements de salle de bain, entre autres)

• Travaux sur une clôture, une piscine, une serre ou de l'aménagement paysager

• Remplacement ou réparation d'équipements de chauffage d'appoint ou de climatisation

* Les travaux admissibles varient selon une liste de critères variant selon le bâtiment et le type de rénovations réalisées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer