La FQM espère la loi pour l'automne

Les préfets Gérald Savard et Jean-Pierre Boivin entourent... (Photo Le Quotidien, Yohann Gasse)

Agrandir

Les préfets Gérald Savard et Jean-Pierre Boivin entourent le président de la Fédération québécoise des municipalités, Richard Lehoux

Photo Le Quotidien, Yohann Gasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

La gouvernance de proximité est le dossier prioritaire de la Fédération québécoise des municipalités (FQM). Le président de l'organisation, Richard Lehoux, était de passage au Saguenay, mardi, afin de discuter des principaux enjeux régionaux avec une vingtaine d'élus.

La FQM espère que le projet de loi sur la gouvernance de proximité soit adopté d'ici la fin de l'automne. Les municipalités réclament depuis longtemps de plus grandes compétences et des moyens financiers afin de développer leurs communautés à la hauteur de leurs aspirations. La FQM dit s'être fait un devoir d'alimenter le gouvernement dans ce dossier et selon le président, l'ouverture semble être présente. «Le ministre Coiteux nous a dit qu'on aurait un projet de loi avant la première neige. Il paraît qu'il y a eu des flocons dans le Parc, alors ça ne devrait pas tarder!», a lancé Richard Lehoux, lors d'une rencontre de presse tenue dans les locaux de la MRC du Fjord-du-Saguenay, à Saint-Honoré. 

Le président profitait de sa tournée pour rencontrer plusieurs élus, mardi en soirée, avec lesquels il a discuté des principaux enjeux régionaux. 

«La FQM joue le rôle de pont entre le gouvernement provincial et les municipalités, alors c'est bien de connaître les enjeux et d'avoir des exemples concrets à présenter au ministre», a précisé le président. 

Parmi ces enjeux, on retrouve la desserte Internet et cellulaire au Lac-Saint-Jean et l'entente sur le bois d'oeuvre avec les États-Unis. «Il s'agit de deux sujets qui touchent beaucoup de municipalités au Saguenay-Lac-Saint-Jean, alors c'est certain qu'il y aura des interventions à ce niveau-là», a expliqué M. Lehoux. Encore aujourd'hui, plusieurs petites municipalités du Lac n'ont pas accès à Internet haute vitesse. Du côté du Saguenay, la situation a été réglée il y a quelques années, avec l'ajout de plusieurs tours de télécommunication. À la grandeur de la province, 30% des foyers n'ont toujours pas accès à un réseau Internet. 

Alors que le 75e congrès de la FQM se tenait au début du mois, le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine, Jean-Pierre Boivin, a affirmé qu'il n'y avait présentement pas de grogne au sein de l'organisation. «En 2014, c'était plus difficile pendant les négociations du Pacte fiscal. Il y avait du mécontentement. Mais, présentement le climat est très bon», a souligné M. Boivin, qui représente le Lac-Saint-Jean au sein du conseil d'administration de la FQM. 

Son homologue du Saguenay, Gérald Savard, a de son côté réitéré son désir de voir l'enveloppe octroyée aux municipalités pour ses réseaux routiers augmenter, ajoutant que l'état des routes se détériore.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer