Radiographies retardées à Roberval

Hôpital de Roberval... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Hôpital de Roberval

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Un problème informatique cause un retard d'un mois pour la transmission des examens radiographiques à l'hôpital de Roberval.

Le logiciel de reconnaissance vocale n'est plus en mesure de retranscrire les observations vocales faites par les radiologistes. Ce sont donc 700 patients qui attendent leurs résultats. Les examens ont été faits, mais il y a un retard de près d'un mois avant qu'ils n'atterrissent dans les bureaux des médecins. « Il s'agit de tests préventifs demandés par les omnipraticiens et non des cas urgents. Pour les cas urgents, le radiologiste communique directement avec le médecin. L'interface qui retranscrivait les messages ne fonctionne plus. Nous avons une équipe informatique qui est en train de régler le dossier », a expliqué le porte-parole Marc-Antoine Tremblay.

Dans l'attente de régler le problème, une équipe de secrétaires a été assignée pour retranscrire les enregistrements sonores. « Nous revenons à la bonne vieille méthode. Des secrétaires font du temps supplémentaire pour traiter le plus d'examens possible pour revenir à des délais normaux », a indiqué le porte-parole.

Ce n'est pas un manque de radiologistes à Roberval qui cause cette situation, tient à préciser Marc-Antoine Tremblay. Les autres hôpitaux n'ont pas rencontré cette problématique même s'ils utilisent des technologies similaires. « C'est localisé à l'hôpital de Roberval. C'est le système qui a planté. On ne note aucun retard dans les autres centres hospitaliers. »

Le bloc opératoire sera fonctionnel au début de 2017

Comme prévu, les chirurgies au bloc opératoire de l'hôpital de Roberval vont pouvoir reprendre au début de l'année 2017. Les travaux pour réparer les dégâts causés par l'incendie du 6 mai 2016 se réalisent dans les délais prévus.

« Actuellement, nous sommes à compléter le plâtrage et débuter la peinture. Les couvre-plancher seront installés bientôt. Par la suite, nous recevrons les équipements spécialisés pour les installer. Ça devrait être terminé en décembre. Il va rester ensuite quelques semaines pour s'assurer que tout soit fonctionnel avant de recevoir les premiers patients », a mentionné Marc-Antoine Tremblay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer