Les travaux à l'aéroport de Saint-Méthode bientôt complétés

Une dizaine d'employés de Pavex de Saint-Félicien réalisent... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Une dizaine d'employés de Pavex de Saint-Félicien réalisent les travaux. Environ 200 «voyages» par jour sont réalisés pour transporter le gravier.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Les travaux de réfection de 2,7 millions$ de la piste d'atterrissage de l'aéroport de Saint-Méthode devraient être terminés d'ici la fin du mois. À partir de cette date, l'avion-ambulance Challenger pourra y atterrir.

Roger Savard et Mario Fortin ont fait le... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin) - image 1.0

Agrandir

Roger Savard et Mario Fortin ont fait le point sur les travaux de réparation de la piste d'atterrissage de l'aéroport de Saint-Méthode.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Le Quotidien a pu constater l'avancement des travaux, mercredi, lors d'une visite du chantier. L'entreprise Pavex termine la compaction du gravier de la piste longue de 5000 pieds, soit 1,5 km. Au total, 30 000 tonnes de gravier ont été épandues pour refaire la piste.

Sur le chantier, une dizaine de travailleurs s'affairent. Une niveleuse, un camion-citerne et deux rouleaux compresseurs s'activent pour que le 250 millimètres de gravier soit compacté à 98%. C'est lorsque ce niveau sera atteint que l'asphaltage pourra se faire.

«Comme il s'agit d'une piste d'atterrissage, la compagnie doit utiliser une autre méthode de pavage pour que la jonction ne se retrouve pas au milieu de la piste. Auparavant, un liant d'imprégnation sera pulvérisé sur le gravier pour assurer une meilleure adhérence», explique le surveillant de chantier Roger Savard.

C'est 80 millimètres d'asphalte qui sera apposé sur la piste large de 30 mètres pour un total de 10 000 tonnes.

«Nous sommes très heureux de l'avancement des travaux. Ils ont débuté le 6 septembre et devraient se terminer le 15 octobre. Il pourrait y avoir un petit dépassement dans le temps afin de compléter l'installation du système d'éclairage. C'est un gros chantier qui donne du travail à des entrepreneurs locaux», explique le président de la Régie intermunicipale de l'aéroport Dolbeau-Mistassini-Normandin-Saint-Félicien, Mario Fortin.

L'aéroport est donc fermé. Des propriétaires ont déplacé leur avion le temps des travaux. Par contre, le service de réparation d'aéronefs continue malgré les inconvénients.

Depuis le début des travaux, une quinzaine de camionneurs transportent du matériel à une fréquence de 200 «voyages» par jour. Leurs services ont été nécessaires pour retirer l'asphalte et le gravier de la vieille piste complètement vétuste.

Payés par les bleuets

L'aéroport de Saint-Méthode a été construit durant la Deuxième Guerre mondiale comme piste de dégagement pour la Défense nationale. C'est grâce à la bleuetière entourant la piste que la Régie a pu payer les travaux de réparation. Cette année, la récolte de bleuets a atteint 1,9 million de livres, un record.

Mario Fortin espère toujours que le gouvernement du Québec paye une partie de la facture de 2,7 millions$.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer