Possible poursuite contre Normandin: le maire Fortin surpris

Le maire de Normandin, Mario Fortin... (Archives Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Le maire de Normandin, Mario Fortin

Archives Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le maire de Normandin, Mario Fortin, s'étonne que quelques propriétaires de résidence de la rue Saint-Cyrille Nord songent à poursuivre la municipalité en rapport à un projet de prolongement du réseau d'égout qui a été abandonné.

«Pour nous, le dossier est clos. On en a parlé pendant 10 ans et en 2013 on a fait une proposition de règlement pour prolonger le réseau. En revanche, ce projet qui touchait 32 résidences devait être accepté par 75% des propriétaires pour qu'il se réalise, sinon, il aurait été difficile de faire passer un règlement d'emprunt», exprime le maire Fortin.

Le projet était évalué à près de 1,3 million$ et la Ville avait convenu de payer 60% de la facture. Le montant que devait débourser chaque propriétaire était d'environ 20 000$.

Certaines personnes se sont senties lésées dans cette histoire et songent à poursuivre la Ville pour obtenir des dédommagements. Des échanges ont eu lieu entre une procureure engagée par des propriétaires et Normandin pour en arriver à une entente à l'amiable. «Ils nous ont fait des demandes, mais nous n'étions pas en mesure d'y répondre. On n'a pas de responsabilité dans ce dossier», juge Mario Fortin.

Selon les citoyens touchés, les délais de ce projet promis depuis 10 ans ont fait monter le montant de la facture. Le projet initial au début des années 2000 n'aurait coûté que 250 000$ au lieu de 1,3 million$, ce qui représentait une facture moins élevée par porte. De plus, comme les installations septiques sont jugées non conformes, les propriétaires doivent les refaire. D'autant plus s'ils décident de vendre leur maison.

C'est aussi cet aspect que les propriétaires critiquent. Dans le passé, une lettre avait été formulée par la Ville indiquant qu'elle prévoyait faire le prolongement. Ainsi, les propriétaires ont pu vendre ou d'autres ont pu acheter alors que les installations n'étaient pas conformes.

Le maire Fortin indique qu'aucun délai n'a été prescrit pour se conformer. Par contre, certains l'ont déjà fait et d'autres ont demandé les permis pour effectuer les travaux. «C'est la majorité. C'est certain que c'est moins cher installer un système de fosses septiques que la solution que nous avions proposée.»

Le maire a affirmé que la municipalité est prête à se défendre dans l'éventualité qu'une poursuite soit déposée

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer