Pour férus de films de genre

Mélanie Villeneuve et Steve Dallaire (coproducteurs), Éric Bilodeau... (Photo Le Quotidien, Yohann Gasse)

Agrandir

Mélanie Villeneuve et Steve Dallaire (coproducteurs), Éric Bilodeau (directeur artistique), Martin-Thomas Côté (porte-parole) et Martin Girard (directeur technique) partagent une passion pour les films de genre (horreur, science-fiction, fantastique, etc.) En alliant leurs forces, ils ont concocté le festival Frissons du Nord qui sera présenté au cabaret Le Sous-Bois à Chicoutimi du 3 au 5 novembre.

Photo Le Quotidien, Yohann Gasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On n'est jamais si bien servi que par soi-même, dit le proverbe. C'est exactement ce que ce s'est dit un groupe de passionnés de science-fiction, d'horreur et de fantastique du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui propose la première édition du festival Frissons du Nord, du 3 au 5 novembre, au cabaret culturel Le Sous-Bois ayant pignon sur la rue Racine à Chicoutimi.

Les coproducteurs du festival, Mélanie Villeneuve et Steve Dallaire, de Pôle Rock Productions (Salon du disque de Saguenay), et leurs complices, Martin Girard et Éric Bilodeau, ont décidé de combler une lacune dans leur région natale en créant ce festival de films de genre. Jeudi, ils ont dévoilé les grandes lignes de ce qui devrait d'ailleurs plaire à un large public.

«Nous, nous sommes des amateurs de films de genre et quand nous vivions à Montréal, nous allions au festival (de films) Fantasia et nous étions vraiment des fanatiques de ce genre-là», explique Steve Dallaire, directeur de la logistique. Mais lorsqu'ils sont revenus s'installer au Saguenay, Mélanie et lui ont constaté que s'ils voulaient y participer, c'était un processus plus complexe (vacances, transport, hébergement, etc.).

Après avoir lancé le Salon du disque, ils ont donc entrepris des démarches pour pouvoir organiser un tel festival au Saguenay. Le hasard a voulu que Mélanie a renoué avec un ami d'enfance, Éric Bilodeau, qui enseigne entre autres les effets spéciaux en ATM au Cégep de Jonquière et qui est aussi réalisateur. Comme ce dernier rêvait lui aussi d'un tel événement, il s'est associé au duo. Puis, un autre féru de films et de musique, Martin Girard, coordonnateur culturel des Productions de l'Ours du Sous-Bois, s'est joint au groupe tout en leur offrant un lieu de diffusion. Ils ont trouvé un ambassadeur convaincu et convaincant en Martin-Thomas Côté, de Radio X. Ce dernier n'a pas besoin d'une grosse poussée pour partager sa passion et plaider en faveur d'un tel festival qui devient beaucoup plus accessible pour les initiés, mais aussi pour ceux et celles qui voudraient découvrir cet univers de plus en plus populaire.

«Le ''geeking'' commence à prendre de la popularité et il y en a de plus en plus, mais ce sont des gens qui n'ont pas tout ce qu'il leur faut (dans la région) pour nourrir leur passion. Ici, ce sont souvent des gens qui s'exilent, car Fanstasia et SPASM, c'est à Montréal; le Fan Expo, c'est à Toronto; le Comic Con, c'est à New York. Ce sont des événements qui sont loin», fait valoir Martin-Thomas Côté qui a justement commencé à se passionner pour le genre en fréquentant une petite boutique de «comics books». Ce premier pas l'a amené à découvrir le «geeking», le «cosplay», le cinéma de genre, etc. «C'est un monde qui s'est ouvert à moi parce que ça avait pignon sur rue ici. Je suis content qu'il y ait un tel festival à Saguenay parce que j'ai des enfants et j'aimerais qu'ils puissent découvrir le long métrage et le ''geeking'' (dans la région) lorsqu'ils en auront l'âge.»

Une clientèle choyée

Pour cette première édition du festival Frissons du Nord, les organisateurs ont décidé d'adopter la technique des petits pas et de choisir une salle plus petite. Selon la réponse du public, l'événement sera présenté dans une salle de plus grande envergure d'année en année. Car cette première édition ne sera pas la dernière, à n'en pas douter.

«On veut tâter le pouls de la clientèle pour être sûr que tout se passe bien et qu'on soit en mesure, l'an prochain, de viser une plus large clientèle», note la DG Mélanie Villeneuve. «Le Sous-Bois a une capacité de 120 places et je pense que nous serons à guichets fermés pendant les trois soirs parce qu'on dénote qu'il y a vraiment un intérêt pour le genre, renchérit Steve Dallaire, directeur de la logistique. J'ai l'impression que dès l'an prochain, nous pourrons présenter l'événement dans de plus grandes salles. Mais pour cette première, on aime mieux avoir une salle pleine qu'à demi remplie.»

«Nous aurons une soirée de longs métrages québécois où l'on présentera notamment Turbo Kid, qui n'a jamais été présenté en région, et Le Scaphandrier. La deuxième journée, on présentera une sélection de films du festival de Fantasia, et en troisième soirée, une sélection de science-fiction présentée par le Festival SPASM et en deuxième partie le Cabaret Trash», dévoile la DG dans le cadre d'un cocktail-bénéfice tenu jeudi soir.

D'autre part, les gens pourront prendre un repas et échanger avec les réalisateurs en prenant part aux 4 à 7 qui auront lieu chaque soir à La Couquerie, un nouveau restaurant qui a pignon à l'Hôtel du parc, en face de la Petite maison blanche. Parmi les réalisateurs présents, il y aura Olivier Xavier, chef maquilleur qui a oeuvré lors de la production de Turbo Kid.

Enfin, les organisateurs réservent une surprise aux festivaliers avec le ''Evil Karaoké'', une surprise amusante et festive tous les soirs. Les gens vont capoter sur ce concept», assurent les organisateurs qui comptent partager la formule avec les autres festivals du même genre au Québec.

Pour se procurer des passeports (40$) en prévente, les gens peuvent se rendre sur la page Facebook du festival Frissons du Nord et à partir de la semaine prochaine, au Café Cambio. Par la suite, des passeports et des billets pour chaque soir (15$) seront disponibles en ligne sur lepointdevente.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer