Une pétition pour le retour de l'aumônier

Le CIUSSS veut abolir le poste d'aumônier à... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le CIUSSS veut abolir le poste d'aumônier à l'Hôpital de Chicoutimi pour économiser des coûts.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Une pétition de 7200 noms a été déposée, mercredi soir, lors de la séance publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS). Ces signataires demandent à l'organisation de ne pas abolir le poste d'aumônier à l'hôpital de Chicoutimi.

«Nous avons appris qu'il n'y aurait plus d'aumônier en lisant l'article de Mélyssa Gagnon dans Le Progrès-Dimanche en juillet dernier. L'aumônier est la seule personne qui peut offrir le pardon, entre autres, et donner du réconfort spirituel et religieux aux personnes en fin de vie», a fait valoir la dépositaire de la pétition, qui s'est adressée à la présidente et directrice générale du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Martine Couture.

La pétition a été signée par 7200 personnes au cours des dernières semaines.

Retraite

Le prêtre qui était chargé d'assurer les soins spirituels aux patients a pris sa retraite en mars et la direction du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean a décidé de ne pas le remplacer.

L'abolition du poste engendrera une économie de 63 000$ pour l'année financière 2016-2017. C'est l'équivalent du salaire de l'aumônier, qui travaillait quatre jours semaine, et de sa prime de garde.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer