Le faux réparateur de cellulaires va plaider coupable

Le faux réparateur de téléphones cellulaires, Dany Gagnon, est disposé à... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Le faux réparateur de téléphones cellulaires, Dany Gagnon, est disposé à reconnaître ses torts.

L'homme, qui tenait un commerce à Dolbeau-Mistassini, fait face à plus de 30 chefs d'accusation liés à de la fraude et des vols.

Il a été arrêté en septembre 2015 après que des clients se soient plaints à son sujet auprès de la Sûreté du Québec, prétextant avoir été volés, arnaqué et floué par l'accusé. Dany Gagnon ne réparait pas les téléphones de ses clients ou, quand il le faisait, il les brisait encore plus.

Son procureur, Me Michel Loranger, confirme avoir déposé une offre de règlement à la représentante du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Me Julie Lajoie.

« À première vue, ça devrait être correct et certains chefs d'accusation pourraient être regroupés. Nous devrions régler le 14 novembre et mon client devra être présent à la cour », a commenté l'avocat de la défense.

« Pour ce qui est de la sentence, nous n'avons pas encore abordé ce sujet. On parle de vols et de fraudes de moins de 5000$ », a-t-il ajouté.

Le commerce de Dany Gagnon, Cellulaires Experts, n'a pas été ouvert longtemps. Actuellement en liberté, l'homme de 44 ans demeure maintenant à Roberval et il doit se soumettre à plusieurs conditions.

Dans d'autres dossiers, l'individu était aussi accusé de menaces de mort et de voies de fait. Dany Gagnon a plaidé coupable le 17 mars dernier et il a écopé d'une peine d'emprisonnement de 169 jours, suivis d'une période de probation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer